21 Mai 2019

Madagascar: Nouvel album «Diégo-Suarez Ambilobe Madagascar» - Michaël Siatothro fera voyager ses fans

Michaël Siatothro fait son « come-back » après une longue pause. «Pourquoi 30 ans de silence ? Parce qu'en France, il fallait que je vive décemment pour faire face à l'éducation de mes trois enfants Manuelo, Mariella, et Donovane. En fait, j'étais pris par l'isolement artistique, dans le sens où je trouvais difficilement des musiciens capables de jouer de la musique malgache» a expliqué l'artiste.

Entre le passé et le présent. Actuellement, il prépare un album où figureront des titres inédits. Siatothro travaille avec la nouvelle génération. « Je travaille avec Yvon Paul parce que j'admire ce qu'il a fait. On s'est rencontré par le biais d'une amie commune». En effet, l'arrangement est confié à ce parolier de la région Sofia. L'enregistrement, les mixages et les « masterings » sont produits par l'ingénieur de son Jean-Philippe Bord propriétaire de « Boom Spirit Production » en France. Le nouvel album Diégo-Suarez Ambilobe Madagascar a pour sujet la révolte d'un adolescent dans Ray aman-dreny sarôtiny, «J'avais 19 ans en 1975 et je n'étais pas trop bien dans ma peau, surtout vis-à-vis de l'éducation de l'époque où les parents utilisaient beaucoup la ceinture pour punir. Donc, j'exprimais ma révolte intérieure d'adolescent». Siatothro rend également hommage à sa ville natale Ambilobe et celle où il a passé sa jeunesse : Diégo-Suarez. «Parce que ces villes étaient magiques sur tous les plans». Comme toutes ses chansons, Aia anao Andréa parle d'amour.

Diégo-Suarez Ambilobe Madagascar est le premier album de Jean Michaël Siatothro. « Les albums ne se faisaient pas trop dans les années 1970. Les chanteurs réalisaient des disques 45 tours avec face A et face B. Donc je n'ai jamais fait d'albums pour ainsi dire, par contre j'ai fait six disques 45 tours, ce qui est l'équivalent d'un album de douze titres».

À part son admiration pour les chanteurs étrangers des années 1980 tels que Keith Urban, Marc Cohn et John Mayer, Otis Redding et Peter Gabriel, Siatothro est convaincu que la sonorité malgache a connu un renouveau. « La musique malgache actuelle est magnifique. La jeune génération est très active et très inspirée. Par contre, il est très difficile de découvrir le bon grain de l'ivraie, tellement il y a des artistes à foison. J'admire beaucoup Fy Rasolofoniaina, Nathy, Mija Kamisy, Rijiade, Dadi Love, Martin Jaguar».

Siatothro le précepteur. Après avoir vécu et sillonné le triangle du nord, Siatothro poursuit ses études en philosophie et théologie à Antananarivo. Ce philosophe-musicien a été producteur d'artistes chez Discomad vers la moitié des années 1970. Parmi eux, il y avait Berikely, le groupe « Lazan' Antsiranana » très connu à l'époque avec le grand guitariste Kouna ainsi que le très grand batteur Claude Djaonarana. Il a également inauguré avec Jean Freddy la maison de disque Kaiamba en 1976.

Madagascar

L'opposition encore affaiblie par les législatives?

Selon les résultats révélés samedi par la Commission électorale, le parti TIM de Marc… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.