Cameroun: Lutte contre les IST et le VIH/SIDA - Le CIRCB sensibilise par les TIC

Deux centres multimédia dans le Mbam-etInoubou, dons de la première dame, Chantal Biya, ont été inaugurés par le gouverneur de la région du Centre le 17 mai dernier.

Le Centre international de référence Chantal Biya a mis le cap sur Bafia, dans le département du Mbam-et-Inoubou, région du Centre le vendredi 18 mai 2019 dans le cadre de la sensibilisation contre la pandémie du sida.

Tout est encore flambant neuf dans les Centres multimédia et de vidéoconférence d'Ombessa et de Bafia dans le Mbam-et-Inoubou, région du Centre. Résolue à tordre le cou aux infections sexuellement transmissibles (IST) et plus particulièrement au VIH/sida, la première dame, Chantal Biya, vient de doter les populations d'outils efficaces de lutte contre cette pandémie.

L'inauguration par Naseri Paul Bea, gouverneur de la région du Centre a eu lieu le 17 mai 2019. C'était à la faveur du lancement officiel à Bafia de la Campagne d'éducation sur les IST et le VIH/sida. Ladite campagne placée sous le haut patronage de la First Lady, se résume en ce terme: « Vaccin social ».

A cette occasion, la caravane du « Vaccin social » conduite par le Centre international de référence Chantal Biya (CIRCB) pour la recherche sur la prévention et la prise en charge du VIH/sida sillonnait déjà, depuis la veille ce département pour la sensibilisation des jeunes et la formation des enseignants. Ceci avec un stand de dépistage gratuit du VIH/sida aménagé pour la circonstance.

L'événement fort couru a connu la participation de plusieurs personnalités, notamment le ministre des Petites et Moyennes entreprises, de l'Economie sociale et de l'Artisanat, Achille Bassilekin III. Une forte mobilisation traduite par leur adhésion à l'action humanitaire et sociale de la première dame. Avant toutes choses, Naseri Paul Bea a, au nom des populations, adressé sa reconnaissance à cette dame de cœur.

« Ces dons visent à améliorer les capacités des élèves, des enseignants et de l'ensemble de la communauté à l'usage de l'outil informatique. Il vise aussi à se connecter en temps réel avec des experts médicaux nationaux et internationaux pour obtenir la bonne information sur les IST et le VIH/sida », a-t-il expliqué. La prévalence de l'infection à VIH dans le district de santé de Bafia a été évaluée à 7,9% en 2018, selon les chiffres rapportés par les responsables locaux. Raison pour laquelle comme l'a souligné le Pr. Alexis Ndjolo, directeur général du CIRCB, cette campagne s'adresse aux élèves, aux enseignants, aux jeunes non scolarisés et à toute la communauté.

Car, l'infection à VIH n'épargne personne. Aussi, la First Lady souhaite-t-elle que des actions concrètes soient menées en faveur de toutes ces couches sociales, particulièrement envers les personnes vulnérables. « Le vaccin social est un ensemble de stratégies qui vise à adopter les comportements sains et protecteurs et à éviter des situations à risque qui peuvent exposer des individus à la contamination par le VIH. Il ne s'agit donc pas d'un vaccin classique ou biologique. Le vaccin social utilise les moyens d'information de proximité », a confié le directeur général du CIRCB.

Il propose à cet effet la mise en œuvre de mesures saines qui consistent entre autres à faire systématiquement les tests de dépistage pour chaque usager qui se présente à l'hôpital et de mettre sous traitement toutes les personnes déclarées séropositives.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.