21 Mai 2019

Niger: L'ex-général Salou Djibou essaye de couper court aux rumeurs à son sujet

Le porte-parole de l'ancien chef de la junte militaire, le Conseil suprême pour la restauration de la démocratie, publie un communiqué.

Plusieurs mises au point dans ce document qui fait suite à l'annonce du départ à la retraite anticipée de Salou Djibo, qui a renversé Mamadou Tandja il y a neuf ans. Tout cela sur fond d'ambitions politiques supposées, ou encore de rumeurs d'accord entre Salou Djibo et le président Issoufou.

C'est pour répondre à trois allégations que le porte-parole de Salou Djibo a rendu public ce lundi un communiqué. C'est tout d'abord bien à sa demande que la hiérarchie militaire a décidé de le mettre à la retraite. L'intéressé confirme donc être à l'origine du décret daté du 13 mai.

Le porte-parole de Salou Djibo dément aussi tout lien entre ce départ de l'armée et un « supposé deal » qui aurait été conclu durant la transition de 2010-2011 avec les autorités actuelles.

Ce paragraphe est une réponse aux propos tenus par l'opposant Hama Amadou, qui a évoqué il y a plusieurs mois un accord entre Salou Djibo et le président Mahamadou Issoufou.

Un accord en vertu duquel le premier aurait aidé le second à accéder à la magistrature suprême avec la promesse d'un retour d'ascenseur en 2021. Sur le sujet, le communiqué est clair et menaçant envers tous ceux qui colportent cette rumeur.

Troisième point sur lequel l'ex-général s'explique, son ambition : il n'est actuellement membre d'aucun parti.

Mais il n'exclut pas un éventuel engagement politique. Il promet de faire connaître sa décision au moment qui lui semblera opportun au risque de conforter ceux qui spéculent sur son ambition présidentielle.

Niger

Les obstacles qui attendent la loi sur le culte religieux

Le Niger s'est doté d'une nouvelle loi sur le culte religieux, adoptée lundi 17 juin à… Plus »

Copyright © 2019 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.