Sénégal: Recrudescence de la violence basée sur le genre - Pastef condamne et preconise des concertations

« Pastef les patriotes » condamne, avec la plus grande fermeté, la recrudescence de la violence et réclame plus de sécurité pour la population. Ousmane Sonko et ses collègues trouvent que pour éradiquer le fléau de la violence, une large concertation nationale de toutes les composantes doit avoir lieu.

Le parti d'Ousmane Sonko demande une application rigoureuse de la loi, particulièrement pour toute forme de violence basée sur le genre. Le Pastef demande en outre plus de célérité dans le traitement des dossiers judiciaires.

Mieux, il préconise un accompagnement psychologique approprié pour les victimes et leurs familles.

Le parti d'Ousmane Sonko demande par ailleurs, l'instauration du juge des libertés et de la détention dans l'architecture judiciaire, qui a pour mission de statuer sur les remises de peines souvent accordées aux condamnés ne remplissant pas les conditions ou aux récidivistes.

Il est aussi nécessaire de mettre en place un système national de signalement et de dénonciation des comportements suspects des prédateurs, trouvent les militants du Pastef.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.