Congo-Brazzaville: Projet Lisungi - Une cinquantaine de prestataires recrutés pour servir les vulnérables

Cinquante-huit finalistes de l'Institut national du travail social (INTS) ont été engagés comme prestataires, pour une durée d'un an, afin de combler le déficit en personnel dans l'exécution du projet Lisungi dont l'objectif est de sortir la population vulnérable de la précarité.

Dans les circonscriptions d'action sociale des départements du Niari, du Pool, de la Cuvette, des Plateaux, de Brazzaville et de Pointe-Noire, où s'exécute le projet Lisungi, les cinquante-huit prestataires seront déployés à partir du 22 mai courant. Ils réaliseront les enquêtes auprès des ménages, participeront au suivi du respect des conditionnalités par les ménages, gérerons la base de données, traiteront les données d'enquête... La ministre des Affaires sociales et de l'action humanitaire, Antoinette Dinga-Dzondo, a souligné que l'initiative permettra de résorber le problème de déficit en personnel de terrain. L'année passée, en effet, six cent cinq agents de terrain ont été déployés alors que les besoins s'élevaient à mille huit cent soixante agents.

« Vous serez jugés aux résultats. Si vous ne travaillez pas bien, le contrat sera rompu. Si j'entends que vous avez pris de l'argent pour vite traiter le dossier de tel ou tel ménage vous serez virés. Ceux qui l'ont fait ont subi le même sort. Les critères de sélection sont définis, ils sont à respecter », a averti la ministre qui attirait l'attention des prestataires sur des comportements déviants qui ne cadrent pas avec la mission qui leur est assignée.

Le coordonnateur du projet Lisungi, Alfred Constant Kiakouama, a expliqué que les étudiants finalistes de l'INTS en instance d'affectation ont régulièrement été utilisés dans le cadre de ce projet. Il estime donc que ces derniers sont aujourd'hui capables d'apporter leur pierre à l'édifice. Par le passé, a-t-il rappelé, le déploiement des agents de terrain et la gestion du registre social unique ont soumis à rude épreuve par manque d'effectifs.

Les partenaires financiers qui appuient le Congo dans le cadre du projet Lisungi ne sont autres que la Banque mondiale et l'Agence française de développement. C'est d'ailleurs cette dernière qui prendra en charge ces prestataires. « Les partenaires notamment la Banque mondiale met les fonds à la disposition de la banque postale du Congo qui, à son tour, les transmet aux ménages vulnérables concernés », a expliqué la ministre des Affaires sociales et de l'action humanitaire qui a souhaité plein succès aux prestataires.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.