Congo-Kinshasa: Ilunga Ilunkamba, un Premier ministre de consensus

Sylvestre Ilunga Ilunkamba a été nommé en vertu de l'accord politique entre les coalitions du président Tshisekedi et de Joseph Kabila. Ilunga Ilunkamba a déjà été plusieurs fois ministre sous le règne de Mobutu.

Originaire de la province de l'ex-Katanga, Sylvestre, 73 ans était jusqu'à sa nomination, directeur général de la société nationale des chemins de fer (SNCC).

Auparavant, il a été directeur général du comité national des reformes des entreprises publiques, COPIREP. Depuis près de 40 ans, Sylvestre Ilunga est dans la politique. Conseiller de Mobutu et plusieurs fois ministres entre 1980 à 1987.

Le nouveau premier ministre quoi que cadre du PPRD, parti de Joseph Kabila, est perçu comme un technocrate et un homme très effacé. Dans un communique le FFC salue "un choix républicain qui couronne une expertise avérée".

Et pour Pius Muabilu, député national membre du FCC, Ilunga Ilunkamba est un homme conciliant :

"Un homme qui a une expérience à revendre. Maintenant on va le voir à l'œuvre. Ce n'est pas quelqu'un qui peut jouer à l' extrême, ce dont je suis convaincu, c'est vraiment un homme d'expérience."

Les doutes de l'opposition

Sa gestion récente à la société nationale des chemins de fer, une entreprise qui fait face à de graves difficultés financières, fait douter l'opposition sur sa capacité à relever les défis du décollage économique de la RDC.

C'est ce qu'estime Yves Kitumba, cadre du MLC et porte-parole de la coordination provinciale de Lamuka, ville de Kinshasa.

"Au niveau de LAMUKA, cette nomination est un non-événement parce que c'est la continuité du régime FCC avec sa mauvaise gestion, le mauvais choix des animateurs (des institutions ndrl). Rappelez-vous que monsieur Ilunga n'a pas laissé une gestion au niveau de la SNCC (société nationale des chemins de fer), également, monsieur Ilunga a conduit cette réforme monstre des entreprises publiques."

Certains analystes pensent que Ilunga Ilunkamba incarne le symbole de l'encrage entre le président Felix Tshisekedi et son prédécesseur Joseph Kabila.

Le premier défi du nouveau premier ministre c'est le partage du gâteau qui doit contenter tout le monde en commençant par le FCC, sa propre coalition qui compte plus de 18 regroupements politiques.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.