21 Mai 2019

Congo-Kinshasa: Etienne Tshisekedi - Rapatriement confirmé pour ce 30 mai à Kinshasa !

Photo: laprosperiteonline
Etienne Tshisekedi

*Trépassé le mercredi 1er février 2017 à 17 heures 22' à la Clinique Sainte Elisabeth, à Bruxelles, Etienne Tshisekedi wa Mulumba n'a jamais été inhumé. Plus de deux ans et quatre mois après, sa dépouille traine toujours au funérarium Poussière des étoiles en Belgique, faute d'application d'un accord politique conclu, le 21 avril 2018, entre sa famille et le régime de l'ancien président Joseph Kabila. Selon le programme établi, la dépouille du Père de la Démocratie congolaise qui arrive à Kinshasa le 30 mai prochain, sera mise en terre ce samedi 1er juin à Kinshasa, en République Démocratique du Congo.

Dans une correspondance datée du mardi 21 mai 2019, adressée aux missions diplomatiques, postes consulaires et organisations internationales, le Ministère des Affaires étrangères a confirmé le rapatriement de la dépouille d'Etienne Tshisekedi. Selon cette annonce, le programme des obsèques révèle que le jeudi 30 mai 2019, ce sera l'arrivée de la dépouille mortelle qui sera exposée le vendredi 31 mai 2019 au stade des martyrs de la Pentecôte avant d'être inhumée le samedi 1er juin 2019.

Pour la famille du Sphinx de Limete, c'est un ouf de soulagement. "Son corps arrive le 30 mai et les funérailles se passeront au stade des Martyrs. Le samedi aura lieu l'inhumation après la grande messe solennelle au stade des Martyrs. Tous les évêques seront là", a laissé entendre Mgr Gérard Mulumba, frère du défunt et oncle de l'actuel Chef de l'Etat, Félix Tshisekedi.

Cette semaine est véritablement celle des rebondissements politiques. La confirmation de la tenue de ces obsèques qui avait déjà été annoncée quelques mois auparavant, a été faite au lendemain de la nomination d'un Premier ministre par Félix Tshisekedi, sur proposition de son devancier, Joseph Kabila. Ce même lundi, le désormais opposant républicain, Moïse Katumbi, a fait un retour triomphal dans son fief de Lubumbashi après trois ans en exil.

En gros, Etienne Tshisekedi qui est parti dans un moment de forts tumultes politiques, a finalement manqué de voir son combat aboutir, à travers son fils, Félix Tshisekedi investi Président de la République le 24 janvier 2019. Ce fut la toute première passation de pouvoir pacifique et démocratique en République Démocratique du Congo. Il aura fortement contribué à la matérialisation de cette victoire.

Dans les jours qui suivent, il reposera cette fois en paix, dans le mausolée en construction pour une somme de 2,5 millions de dollars. Il s'agirait d'une statue en bronze géante où l'on verrait le Sphinx de Limete saluer les Congolais, coiffé de son éternelle casquette.

Il est important de signifier qu'en 2011, Etienne Tshisekedi, lui-même candidat-président, avait refusé de reconnaître la réélection de Joseph Kabila et se proclamait vainqueur des élections.

Pour le reste, il avait fondé en février 1982 le parti d'opposition Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), sous le régime du parti unique, à l'époque du dictateur Mobutu Sese Seko (1965-1997). Il avait ensuite été Premier ministre dans les années 1990 à l'époque de l'ouverture au multipartisme.

Après l'indépendance le 30 juin 1960, Etienne Tshisekedi avait été un proche de Mobutu. Le 1er juin 1966, il était ministre lors de la pendaison de quatre responsables politiques accusés de trahison. Connus dans l'histoire du Congo comme les "martyrs de la Pentecôte", ils donnent leur nom au stade où doit être honoré la mémoire d'Étienne Tshisekedi, un même 1er juin de Pentecôte, cinquante-trois ans plus tard.

En savoir plus

Le corps d'Étienne Tshisekedi attendu à Kinshasa le 30 mai

En RDC, la dépouille mortelle de l'opposant historique Étienne Tshisekedi est attendue à Kinshasa… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.