21 Mai 2019

Cameroun: Fête de l'unité du Cameroun à Washington - Bagarre rangée entre invités et les activistes camerounais

Des vêtements déchirés, le personnel de l'ambassade du Cameroun à Washington encaisse des coups de poings - Plus de 20 policiers américains et des ambulances appelés au secours... Ambiance d'une journée torride au sein de la communauté camerounaise au pays de Donald Trump.

A l'occasion de la célébration du 47ième anniversaire de la fête de l'unité du Cameroun, l'ambassade du Cameroun a organisé dans la soirée d'hier une soirée festive et arrosée dans la salle Thurgood Marshall Hall de l'hôtel Marriott Wardman Park, au 2660 Woodley Rd, au nord-ouest de Washington DC.

Le choix de cet hôtel hyper sécurisé par les autorités camerounaises n'a pas empêché que parmi les invités triés minutieusement se trouvaient des activistes décidés à en découdre avec les autorités camerounaises

A l'extérieur de cet hôtel, des mesures supplémentaires de sécurité avaient été mises en place avec la présence dissuasive de quatre costauds gaillards aux muscles d'hercule,

L'accès à la salle de banquet de cet hôtel étant un véritable parcours du combattant, il fallait selon les activistes joints par camer.be, passer par une réception et se faire identifier afin de traverser successivement trois check points (Barrières de contrôle).

Selon des sources proches de la Brigade Anti-sardinard USA, l'opération a été minutieusement préparée, aussitôt que certains d'entre eux étaient invités à cette soirée festive. Informations confirmée également par la branche radicale des sécessionnistes anglophones qui comptait plus de 10 membres parmi les invités

Toujours selon ces activistes, dès 19h , heures de Washington les " invités indésirables" étaient déjà présents dans la salle. Question d'observer la position des autres invités. et relayer l'information à ceux d'entre eux qui se trouvaient à l'extérieure de l'hôtel

Alors que l'ambiance était torride dans la salle, vers 21h, heures de Washington, des groupes d'activistes ont engagé avec les hostilités, renversant tout à leur passage. Ce qui a provoqué un véritable tohu bohu avec au menu des coups de points qui se distillaient de tous les coins. L'ambassadeur du Cameroun aux États-Unis, Henri Étoundi Essomba a même tenté de quitter la salle sans succès. Il n'a pas été touché par les activistes grâce à cinq agents de sécurité qui se trouvaient autour de sa table

Ces activistes, ont scandé à haute voix que l'armée camerounaise est en train de tuer des civils innocents dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, plongés dans un conflit armé, pendant que l'ambassade célèbre l'unité du Cameroun avec d'autres missions diplomatiques, comme si tout allait bien.

Ils ont également exigé la libération totale et sans conditions de tous les prisonniers de la crise anglophone et des leaders politiques camerounais

Lorsque les agents de sécurité de l'hôtel renforcés par les policiers débarquent dans la salle, on aperçoit les autorités américaines du département des affaires étrangères, plusieurs ambassadeurs des pays africains représentés à Washington et plusieurs autres invités pousser un ouf de soulagement.

La fête s'est achevée vers minuit dans une ambiance timide, contrairement aux années antérieure où les cérémonies se clôturaient généralement au bout du petit matin

Cameroun

17 Militaires Tués À Darak - Une Journée De Deuil National Instituée

Un décret du président de la République signé le 17 juillet 2019 déclare le vendredi… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.