Algérie: Boumerdès - Les commerçants du marché hebdomadaire refusent son transfert

Boumerdes — Les commerçants activant au niveau du vieux marché Hebdomadaire de Boumerdès ont organisé, lundi, un sit-in de protestation devant le siège de la wilaya pour demander l'annulation de la décision de transfert de cet espace commercial vers la région de Berahmoune à Corso.

Les protestataires ont expliqué leur refus du nouveau site par son "isolement et éloignement" des zones d'habitations, qui le rendent, selon eux, "inapproprié pour l'activité commerciale".

Ils ont, en outre, assuré qu'ils poursuivront leur mouvement de protestation "jusqu'à la réouverture de l'ancien marché et l'annulation de la décision de sa fermeture, arrêtée par le président de la commune de Boumerdès, depuis près de deux mois".

"Le nouveau site sélectionné par les autorités locales est inadapté à l'activité commerciale", ont estimé de nombreux protestataires, non sans déplorer le fait que "de nombreux étals au niveau de ce nouveau marché, aient été investis, avant son ouverture officielle, par des personnes étrangères à la profession, qui réclament des sommes d'argent aux commençants en contrepartie d'un désistement à leur profit".

Selon leurs propos, "les lieux ne sont pas sécurisés".

Dans une déclaration à ce propos, à la Radio locale, le chef de la daïra de Boumerdès, Messahel Ahmed, a fait part du lancement prochain d'un "avis d'adjudication aux enchères publiques en vue de l'attribution de la gestion du nouveau marché hebdomadaire de Berahmoune au profit d'un privé".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.