Ile Maurice: Rivière-Des-Créoles - Agressé à cause de sa soi-disant proximité avec la police

Ashvin Moolah refait parler de lui. Accusé d'avoir enlevé et séquestré sa petite amie en octobre dernier, ce maçon de 30 ans se trouve, cette fois-ci, impliqué dans une affaire d'agression.

L'habitant de Rivière-des- Créoles reproche à un dénommé Reetesh Chotoree, 28 ans, de l'avoir malmené dimanche soir. Ce que nie catégoriquement ce dernier, insistant que c'est le trentenaire qui l'aurait menacé (voir encadré).

Au dire d'Ashvin Moolah, ce dernier aurait une dent contre lui car il l'aurait impliqué dans une affaire de vol. Sans compter que Reetesh Chotoree verrait d'un mauvais oeil sa proximité avec les policiers du poste de Mahébourg. L'homme de 28 ans, qui est fiché à la police, a été arrêté hier par les limiers du Field Intelligence Office de la Southern Division, avant d'être libéré sur parole.

Les faits se seraient produits vers 22 h 30. Ashwin Moolah raconte s'être garé près d'une boutique. Devant le commerce, il aurait croisé Reetesh Chotoree. Ce dernier l'aurait interpellé, lui reprochant sa proximité avec des policiers. «Pran kont to m... s... twa to pou koné la», lui aurait lancé l'homme de 28 ans, avant de continuer sa route. Le maçon dit ne pas avoir prêté attention à ces menaces, bien qu'il ait eu des démêlés avec Reetesh Chotoree dans le passé.

Or, quelques minutes après, tandis qu'Ashvin Moolah se dirige vers Mahébourg, il devait remarquer que Reetesh Chotooree le suivait, un pavé à la main. Pavé que ce dernier aurait lancé sur son pare-brise qui a été endommagé. Ashvin Moolah dit être descendu de voiture pour demander une explication à Reetesh Chotoree. C'est alors qu'il aurait réalisé que l'homme de 28 ans lui avait tendu un piège. Le père de Reetesh Chotoree se serait rué sur lui, un sabre à la main, le menaçant. Craignant pour sa vie, le trentenaire se serait débattu avant de prendre la fuite. Blessé, il a demandé un formulaire 58 au poste de police, avant de porter plainte pour agression et menace contre Reetesh Chotoree.

La discorde entre les deux hommes ne date pas d'hier. Reetesh Chotoree, qui compte divers délits de drogue, de «demanding money by threat» et vol à son actif, soupçonne Ashvin Moolah de l'avoir impliqué dans le vol perpétré récemment chez l'un des proches du maçon. Vol au cours duquel une somme de Rs 800 000 a été dérobée. Reetesh Chotoree avait été arrêté par la police, son mode de vie ayant éveillé des soupçons. Il avait nié les accusations portées contre lui et, depuis, tiendrait rancune à Ashvin Moolah.

Reetesh Chotoree dit avoir été menacé

Reetesh Chotoree donne une tout autre version de l'incident survenu dimanche soir. «J'étais en famille lorsqu'on a entendu un grand bruit», déclare-t-il. Lorsqu'il est sorti s'enquérir des faits, il dit avoir constaté la présence de plusieurs jeunes. «Quatre autres sont sortis d'une voiture», dont Ashvin Moolah. Au dire de Reetesh Chotoree, dès que le maçon l'a aperçu, il aurait sorti un vérin et l'aurait menacé. L'homme de 28 ans raconte qu'alors qu'il avait le dos tourné, Ashvin Moolah aurait foncé sur lui avec la voiture. Avant d'en descendre, armé d'une arme tranchante. Le trentenaire aurait vite été rejoint par ses proches, poursuit Reetesh Chotoree. Il avance s'être rendu au poste de police de Mahébourg pour enregistrer une «Precautionary Measure», hier. C'est à son arrivée sur place qu'il a été arrêté, avant d'être relâché sur parole.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.