Ile Maurice: Meurtre de Somayah Seetanah - Analyses ADN pour mettre à l'épreuve l'alibi du petit-fils

Cinq jours après son arrestation, Sachyen Ramasamy nie toujours toute implication dans le meurtre de son grand-père. Les enquêteurs vont procéder à des analyses ADN pour déterminer si le suspect était bien sur les lieux le soir du drame.

Il n'y avait pas que le sang de Somayah Seetanah sur la scène du crime. Selon les éléments de l'enquête, il y avait des traces de sang d'au moins deux personnes dans la chambre de l'octogénaire. Mais Sachyen Ramasamy affirme toujours qu'il n'était pas présent chez son grand-père en ce moment-là. C'est pour mettre sa version des faits à l'épreuve que les enquêteurs ont décidé d'avoir recours à des analyses ADN.

Pour rappel, le corps sans vie de Somayah Seetanah, âgé de 88 ans, a été découvert chez lui, le 17 mai dernier. Peu après, la police a procédé à l'arrestation de son petit-fils du vieil homme. Une histoire d'héritage serait à l'origine du drame.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.