Congo-Brazzaville: Bouenza-Niari - L'ambassadeur américain visite les structures agricoles

Afin d'assurer la visibilité des interventions de l'Unicef et du Programme alimentaire mondial (PAM) à travers le financement de l'Agence des Etats-Unis pour le développement international (Usaid), Todd P. Haskell s'est rendu récemment dans quelques structures agricoles des deux départements accompagné de Jean Martin Baeur et de Micaela Marques De Sousa, respectivement représentant du PAM et de l'Unicef au Congo.

Avec le préfet du département du Niari, André Ovu, la délégation a visité le centre d'incubation des entreprises rurales de type Songhaï de la localité Louvakou, la ferme et l'entrepôt de maïs de l'exploitant sud-africain Todi River situé à Malolo 2 à 25 km de Dolisie. La délégation est allée à l'école primaire de Loudima gare dans le département de la Bouenza, une école qui bénéficie de la cantine scolaire grâce aux fonds McGoven-Dole. Ensuite la délégation a rencontré les femmes de l'organisation agricole « Les femmes débout » du village Louala.

Appréciant pour sa part les femmes de l'organisation «Femmes débout », Todd Haskell a signifié qu'il a beaucoup d'espoir dans l'avenir quand il voit des femmes qui s'organisent en groupement agricole en vue de changer leur village et leur quotidien. « Le travail des femmes de cette organisation permet d'améliorer ainsi les cantines scolaires dans ce département et constitue une bonne opportunité positive pour ces femmes. J'ai de bons sentiments à travers cette visite, j'aimerai ainsi voir d'autres organisations identiques à l'image de celle-ci à travers tous les départements du Congo », a-t-il indiqué.

La présidente de l'organisation « Femmes débout », Nguimbi Eugénie, a expliqué que son association existe il y a déjà trois années. C'est le travail de la terre qui a attiré l'ambassadeur des USA et sa délégation vers son association. La visite de l'ambassadeur réconforte l'ensemble des membres de l'association et permet également de donner un signal fort chez d'autres personnes qui souhaitent s'organiser en groupement ou en coopérative. Jean Martin Baeur et Micaela Marques De Sousa, quant à eux, ont rappelé que c'est grâce au financement du gouvernement américain que le PAM et l'Unicef ont pu mener un large programme en vue de la réduction de la malnutrition aiguë à travers quelques écoles en République du Congo.

« Nous sommes ici pour montrer à monsieur l'ambassadeur des Etats-Unis l'impact positif de l'assistance du gouvernement américain au Congo, particulièrement dans le domaine de la sécurité alimentaire et de la malnutrition», a signifié Jean Martin Baeur. Et de poursuivre : « À Loudima, nous avions visité une école où la cantine scolaire approvisionnée par des contributions américaines de riz, de petits poids jaunes et d'huile permet aux enfants d'aller à l'école. Cette école qui a été créée il y a près de 40 ans était en difficulté et depuis l'ouverture de la cantine scolaire en 2012 au sein de cette école, les effectifs ont été augmentés jusqu'à ce jour. Je suis content par ce qu'en plus de ces denrées reçues, la communauté se mobilise aussi en vue d'apporter un peu de feuilles de manioc pour appuyer la cantine scolaire dans cette école ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.