Cote d'Ivoire: Caravane "Sublime Côte d'Ivoire" à San Pedro - Une stratégie ambitieuse en action !

Au terme d'une mission d'exploration de 4 jours dans le Sud-ouest du pays dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national de développement touristique, l'option du gouvernement est claire.

Lancée le 16 mai, à San Pedro, dans le sud-ouest, la "Caravane Sublime Côte d'Ivoire" a traversé Grand-Béréby et ses sites alentours, puis le parc national de Taï, avant de s'achever, le 19 mai, à San Pedro, par une conférence-bilan du ministre du Tourisme et des Loisirs, Siandou Fofana, à l'hôtel Sophia.

A travers cette caravane, il s'agissait pour le premier responsable du Tourisme et des Loisirs de Côte d'Ivoire d'aller à la découverte du potentiel touristique du sud-ouest et d'échanger avec les acteurs du secteur, en vue de mieux appréhender leurs préoccupations et surtout présenter "Sublime Côte d'Ivoire", la stratégie nationale de développement du secteur à l'échéance 2025.

La proportion dans le budget estimatif global de 3200 milliards de F Cfa, est de 480 milliards qui serviront à transformer le visage de San Pedro.

Toute chose qui dénote du choix par le gouvernement d'un projet audacieux au service d'une stratégie ambitieuse.

Et qui se met en œuvre sous la houlette de Siandou Fofana : « Sublime Côte d'Ivoire ». Avec, notamment, pour le littoral Sud-ouest du pays, la valorisation des circuits de "La route des Éléphants" et "Paradis entre mer et nature".

Car, outre cette région, 6 autres sont concernées par la nouvelle carte touristique du pays, incluse dans les 9 projets structurants et les 9 réformes adjuvantes qui fondent l'ossature de « Sublime Côte d'Ivoire ».

Les 3 finalités sont, à en croire le ministre qui s'adressait aux opérateurs économiques : « développer un moteur de croissance du Pib et démultiplier les recettes fiscales, favoriser le développement territorial hors Abidjan, créer un réservoir d'emplois ».

Étant entendu que les préoccupations des acteurs du secteur sont prises en compte dans la stratégie, le ministre a expliqué qu'un Comité interministériel travaille à élaguer tous les écueils possibles afin de transformer l'essai d'un essor de l'économie ivoirienne avec le tourisme comme l'un des trois principaux piliers.

La parafiscalité, la cherté des billets d'avion, les redevances d'occupation portuaires, le soutien à l'investissement sont, entre autres, les préoccupations que le ministre a promis de soumettre audit Comité interministériel.

« Nous avons bien pris la pleine mesure de vos préoccupations. Nous avons le devoir de vous soutenir dans une dynamique d'actions.Nous inclurons vos préoccupations dans la mise en œuvre globale de Sublime Côte d'Ivoire », a lancé Siandou Fofana.

Avant de conclure : « Nous sommes arrivés, nous avons vu et nous repartons convaincus que la région du sud-ouest peut être vendue au monde entier. L'exploitation intelligente de ce beau potentiel va véritablement sublimer la Côte d'Ivoire touristique ».

De la Can 2023 et de la Côtière

Pourtant, et même si en effet San Pedro dispose d'atouts non négligeables qui peuvent favoriser la réalisation de cette vision 2025, avec en entracte la Coupe d'Afrique des Nations de football (Can), en 2023, il est avéré que la région n'est pas encore dotée d'infrastructures à la hauteur de ses ambitions et que ce secteur reste lourdement pénalisé par des problèmes tels que le foncier, la fiscalité, le financement et la formation professionnelle.

Toutes choses qui devraient être jugulées dans la mise en œuvre de la stratégie qui inclut des investissements publics comme privés, ainsi que d'autres en partenariat public/privés (Ppp).

Pour en revenir aux circuits de "La route des Éléphants" et "Paradis entre mer et nature", il importe d'affirmer qu'ils ont permis au ministre de toucher de près les réalités du terrain, afin de mieux apprécier les mécanismes de la mise en œuvre finale de ces circuits qui s'étendent de San Pedro au Parc national de Taï où tourisme balnéaire et écotourisme cohabitent harmonieusement, dans une nature luxuriante.

Avec, en sus, des pans de tourisme de mémoire, patrimonial et religieux à mieux organiser. « Cette région a une vocation touristique et des loisirs naturels, au regard de sa situation balnéaire, géostratégique et, au-delà, de sa culture et de ses traditions ainsi que de la biodiversité qu'elle offre.

Dans le cadre donc de la valorisation de nos atouts touristiques, nous ne pouvions ne pas lancer la Caravane Sublime Côte d'Ivoire à San Pedro, chef-lieu de cette région », a confié Siandou Fofana qui, tout au long de cette tournée, a pris la pleine mesure du potentiel de la région du sud-ouest, notamment une situation balnéaire féérique qui montre bien que la Côte d'Ivoire a beaucoup à offrir à l'ensemble des touristes.

« Nous sommes bien partis parce que le potentiel est là. C'est pourquoi cette région bénéficiera de grands chantiers d'infrastructures routières dans le cadre du Programme national de développement 2016-2020.

D'ores et déjà, nous pouvons vous dire que la réhabilitation de la côtière se fera avant la fin de l'année, ensuite la dynamique se poursuivra dans le cadre de la mise en œuvre des chantiers de la Coupe d'Afrique des nations 2023 (Can 2023) », a rassuré Siandou Fofana.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.