22 Mai 2019

Sénégal: L'AIBD se targue d'un taux de satisfaction de l'ordre de "85%" auprès des usagers

Thiès — La société LAS, gestionnaire de l'aéroport international Dakar Blaise Diagne (AIBD) affirme avoir enregistré jusqu'à 85% de satisfaction auprès de ses clients, grâce à un système de "smiley box" positionnés le long du parcours des passagers, afin de recueillir leurs appréciations du service.

Le confort des passagers est l'un des "éléments primordiaux" de l'AIBD, a soutenu Xavier Mary, directeur général de la société LAS (Limak-AIBD-Summa) qui gère l'infrastructure, mardi à Thiès, lors d'un "ndogou de presse".

"Nous mettons en place un certain nombre d'actions qui visent à satisfaire nos clients, mais nous mesurons aussi la satisfaction des voyageurs qui fréquentent l'aéroport", a expliqué M. Mary, en présence d'une importante délégation de cadres de l'entreprise.

Selon lui, l'équipe de LAS a mis en place une cinquantaine de "smiley box" permettant au passager de donner son avis de satisfaction, avec trois options allant de "Satisfait", "Moyennement satisfait" à "Pas satisfait".

"Aujourd'hui, nous sommes à des résultats de l'ordre de 80 à 85% de satisfaction", correspondant aux passagers dont l'avis est matérialisé par un "petit bonhomme vert souriant", a-t-il rapporté.

"C'est une grande fierté pour nous, parce que nous voulons que l'aéroport reflète l'image du Sénégal et exprime la téranga" sénégalaise, a dit le responsable.

Selon lui, en plus de ce dispositif, des interviews en direct avec des passagers, leur permettent de donner à la fois leur sentiment et leur préoccupation pour l'avenir.

Ces outils, a-t-il noté, ont permis à la société gestionnaire d'identifier de nouveaux produits à offrir aux clients à l'avenir dans un souci continu d'amélioration de la qualité de service.

En termes d'environnement, l'AIBD suit "scrupuleusement" la directive du chef de l'Etat Macky Sall, en vue d'arriver à un "Sénégal zéro déchets", en bannissant progressivement les gobelets, assiettes en plastique, afin de réduire sa production de déchets, a dit Xavier Mary.

La propreté entre en droite ligne de cette ambition de l'entreprise de "donner une image accueillante" à l'aéroport de Diass, a-t-il fait savoir.

Le directeur DG de LAS a toutefois reconnu l'existence de "difficultés" sur le pan social, que l'entreprise gère par le dialogue, en partenariat avec les organisations syndicales.

La société propose ainsi des "départs volontaires" à ses 658 employés, relève-t-il. Des solutions qu'il qualifie de "généreuses" et qui devraient permettre à des personnes d'aller "faire leur avenir ailleurs" avec une importante somme d'argent.

A propos de la responsabilité sociétale d'entreprise, Yacine Kébé, la responsable en charge de cette question, a relevé que le budget qui lui est alloué, cette année, a été "multiplié par cinq" par rapport à 2018, se refusant toutefois à donner de chiffres exacts.

Sénégal

Quand l'industrie de farine de poisson détourne la nourriture et les moyens de subsistance

Greenpeace Afrique demande aux gouvernements des pays d’Afrique de l’Ouest de mettre fin à… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.