Madagascar: Une campagne électorale qui s'emballe

L'incursion du président Andry Rajoelina dans la campagne électorale pour les élections législatives, même si elle se fit de manière subtile, a alimenté hier les conversations sur les réseaux sociaux.

Les réactions ne sont pas tranchées, elles restent dans la limite du raisonnable. La question ne suscite pas de débat passionné, mais on sent la «gêné» de ceux qui soutiennent le régime. La commission électorale indépendante, qui, ces derniers jours, avait rappelé à l'ordre tous les contrevenants, n'a pas souhaité donner son avis. La campagne électorale peut donc se poursuivre sans être perturbée. Elle est même en train de s'emballer.

Le président Andry Rajoelina est entré en campagne pour venir en aide aux candidats de sa plateforme IRD. Il le fait sans aucun complexe. ll était comme son adversaire de la présidentielle en province. Il était à Mahanoro, Tanambao Manampotsy et Ambatodrazaka tandis que le patron du TIM 'était à Toamasina. Chaque camp essaie donc d'aller au plus près des électeurs. Et c'est une véritable bataille qui s'engage. L'équipe présidentielle est en train de mettre les bouchées doubles car elle veut gagner ces élections législatives et avoir la majorité des sièges à l'Assemblée nationale. Les jours à venir vont donc voir une intensification de la communication pour appuyer les candidats de l'IRD .

On ne sait pas quel en sera l'effet sur l'électorat, mais le pari d'emporter l'adhésion d'un maximum de citoyens est tenté. Il reste quatre jours pour convaincre des citoyens qui sont blasés. La bataille est serrée à Antananarivo. La partie est loin d'être jouée, les habitants de la capitale étant d'humeur frondeuse. Le pouvoir, même s'il n'est pas contesté, est loin de rallier les suffrages des électeurs. Ils devront être conquis de haute lutte.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.