Sénégal: Meurtre présumé de Binta Camara par Alioune Badara Fall - La police ecarte le complot

Le présumé tueur de Binta Camara à Tambacounda a agi seul sans complicité. Un communiqué du bureau des relations publiques de la police nationale parvenu à la rédaction de Sud Quotidien hier, mardi 21 mai, et revenant sur des éléments de l'enquête, informe que le mis en cause n'a bénéficié d'aucun soutien dans son forfait, commis en l'absence du gardien de la maison du défunt.

Le présumé meurtrier de Binta Camara, Pape Alioune Fall a agi seul en commettant son forfait. C'est ce qui est ressorti de l'enquête dirigée par le commissariat de Tambacounda appuyé par la Police technique et scientifique de Kaolack.

Un communiqué du bureau des relations publiques de la police nationale parvenu à la rédaction de Sud Quotidien hier, mardi 21 mai, informe que le prévenu, dans son interrogation, a reconnu avoir agi seul.

Face aux enquêteurs, il a déclaré avoir attendu la sortie du gardien avant de s'introduire dans la demeure. Mieux, il a ajouté avoir escaladé le mur de la clôture après son acte avec une échelle trouvée sur place.

Pour l'heure, Pape Alioune Fall né en 1986 est considéré comme l'auteur présumé du forfait en atteste les éléments de l'enquête révélés par la direction de la Police Nationale.

Les égratignures trouvées sur sa poitrine et sur ses parties intimes ainsi que la découverte d'un caleçon tacheté de sang qui, selon les analyses de la Police Technique et Scientifique, s'est révélé être celui de la victime. «Ces preuves ont amené le mis en cause à avouer son acte», ajoute le document.

Mieux, la perquisition du domicile du mis en cause a permis de découvrir le téléphone portable de la victime soigneusement dissimulé à l'intérieur du matelas qu'il a troué pour la circonstance, soutiennent les limiers.

Le communiqué de la police vient ainsi conforter la thèse de l'autopsie reprise par les médias et qui indique que «la victime est morte, étranglée par un foulard, trouvé serré autour de son cou».

Pour rappel, Binta Camara âgée seulement de 23 ans a été tuée dans son domicile dans la soirée du 18 mai 2019.

Juste après le forfait, le gardien de sa maison avait été interpellé avant d'être libéré dans la soirée d'avant-hier, lundi 20 mai peu après l'arrestation du bourreau de Binta Camara cueilli à la cérémonie mortuaire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.