Angola: La ministre de la Culture souligne l'exemple démocratique de l'UEA

Luanda — La ministre de la Culture, Carolina Cerqueira, a déclaré samedi à Luanda que l'exemple de démocratie de l'Union des écrivains angolais (UEA) devait être suivi par le mouvement associatif culturel naissant dans le pays, qui réunit de jeunes artistes, faiseurs et promoteurs, pour renforcer l'identité culturelle nationale.

La gouvernante, qui s'exprimait lors de la cérémonie d'investiture du nouveau leadership de l'UEA, a souligné le fait avoir été légitimé par un processus électoral exemplaire et avec une grande civilité et maturité civique.

Selon la ministre, l'UEA, la première association culturelle proclamée en Angola en 1975 et dont le premier président de l'Assemblée générale a été le président Agostinho Neto, continue de jouer un rôle indélébile dans la promotion de la culture, des arts et de la littérature, en particulier dans la promotion de la culture en tant que composante essentielle des piliers qui supporte la construction de l'État démocratique et de droit.

Alors que le pays traverse une phase cruciale de transition politique et sociale, l'Exécutif réaffirme l'importance du partenariat, de la collaboration et du soutien multiforme de tous les agents et promoteurs des arts et de la culture ", a indiqué Carolina Cerqueira.

La ministère de la Culture est disponible pour poursuivre l'écoute et le dialogue intergénérationnel et avec une représentation significative du genre, pour, conjointement avec des artistes, des promoteurs artistiques et culturels, des critiques et des passionnés de la culture nationale, des écrivains et tous les autres partenaires, recueillir des contributions pour une meilleure dynamisation et diversification des politiques et activités culturelles, en vue du développement des industries culturelles et créatives et du bien commun.

On espère que l'UEA sera de plus en plus un espace de construction de la diversité culturelle, de la cohésion identitaire, du pluralisme et de l'identité nationale.

Elle a affirmé que le rôle de la littérature des écrivains, du livre et de l'habitude de lire devrait être priorisé dans le contexte national et ensemble créer des conditions pour que le soutien à la création littéraire et à la diffusion de la culture soit continu, transparent et objectif, capable d'ouvrir des horizons et des progrès dans la dynamisation et la diversification des activités culturelles pouvant être utilisées par davantage d'écrivains, d'acteurs, de musiciens, de techniciens et d'autres professionnels spécialisés dans les industries culturelles et artistiques afin de contribuer au bien commun et au progrès.

Carolina Cerqueira a ajouté que les objectifs du PDN prévoyaient l'adoption d'un mécanisme de développement communautaire et de décentralisation, par le biais de partenariats public-privés, afin d'encourager le développement des industries créatives et culturelles, ainsi que la mise en place d'infrastructures pour le plein développement de l'activité artistique, avec un vaste programme d'accès à la réalisation et à la création culturelle.

Les actions prévues peuvent contribuer à la cohésion sociale, au respect de la diversité et à l'exercice d'une citoyenneté capable de soutenir une société développée, prospère, plus équitable et plus forte, garantissant la présence quotidienne de la culture dans la vie de tous les citoyens.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.