Sénégal: Une grâce présidentielle accordée à un détenu Guinéen irrite la colère des pharmaciens

Les pharmaciens du Sénégal sont très remontés contre une grâce présidentielle accordée le 3 avril 2019 à un ressortissant guinéen du nom de Mamadou Oury Diallo qui avait été condamné à 5 ans de prison le 11 novembre 2017 pour trafic de faux médicaments d'une valeur de 1,5 milliard Francs CFA à Touba.

Cette décision du président Macky Sall à la veille de la célébration de la fête de l'indépendance du Sénégal a irrité la colère des pharmaciens du pays de la Teranga qui ont ainsi décidé d'aller en grève de protestation à partir de ce mercredi 22 mai 2019.

Aux dernières nouvelles, les pharmacies ne seront finalement fermées ce mercredi que de 8 heures à 10 heures pour selon eux mettre en garde les autorités.

À en croire dakaractu, cette décision des pharmaciens a été prise après que le directeur des Affaires criminelles et des Grâces du Ministère de la Justice ait reconnu des dysfonctionnements dans l'affaire au terme d'une enquête.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.