Sénégal: Collectif des amis de Lamine Diack sur un éventuel procès - «Une fenêtre ouverte pour Lamine Diack... »

Le réquisitoire sorti le 16 mai par le Parquet national financier de Paris réclamant le renvoi au tribunal de l'ancien président de l'IAAF, «est une fenêtre qui s'ouvre» pour Lamine Diack, détenu en France depuis près de quatre ans, de sortir de sa situation et de rentrer au Sénégal.

C'est du moins le sentiment exprimé par Magib Séne, porte-parole du Collectif des amis de Lamine Diack. Même s'il n'en nourrit pas moins quelques appréhensions sur la complexité du dossier mais aussi du caractère redoutable du renvoi du procès au tribunal correctionnel.

Le juge d'instruction Renaud Van Ruymbeke va-t-il suivre le Parquet national financier en renvoyant au tribunal correctionnel l'ancien patron de l'athlétisme mondial Lamine Diack et son fils Pape Massata Diack pour les faits de «corruption» qui leur sont reprochés depuis prés de quatre ans ? C'est en tout cas éminent depuis la signature ce 16 mai du réquisitoire sorti par le parquet français.

LE PROCES EN CORRECTIONNEL : LES CRAINTES DE MAGIB SENE

Quoiqu'il en soit, Lamine Diack qui a régi ce lundi n'a pas manqué d'afficher sa «sérénité» devant l'éventualité d'un procès en correctionnel. Le Collectif qui regroupe ses amis n'en nourrit pas quelques appréhensions sur cette juridiction jugé redoutable.

«Ce qui gêne et me fait un peu peur, c'est que Lamine Dack soit convoqué à un tribunal correctionnel. Donc tout peut arriver en correctionnel.

Il y a le fait que Massata Diack soit jugé certainement en contumace, parce qu'il est au Sénégal, ne provoquera-t-il pas une réaction un peu négative du juge qui va prononcer le verdict ?

On ne sait pas ce que le procureur va demander», a réagi Magib Séne porte-parole du collectif amis de Lamine Diack qui a vu le jour depuis le début des ennuis judiciaires du dirigeant sénégalais.

Joint hier, il estime toutefois qu'il pourrait toutefois être «une fenêtre ouverte» pour tirer le président Lamine Diack dans cette situation dans laquelle, il se trouve depuis plus de quatre ans.

«Une fenêtre est ouverte et nous souhaitons qu'elle se transforme en porte pour permettre à Lamine Diack de quitter la situation dans laquelle il se trouve actuellement et de rentrer au Sénégal. Lamine Diack a fait une brève sortie pour dire qu'il est serein et qu'il prépare le procès.

Il a promis de faire une conférence de presse mais je me demande si à l'heure actuelle cette conférence de presse est opportune. Je vais essayer de le joindre dans la soirée (Ndlr ; hier, lundi 21 mai) pour avoir des idées un peu plus claires la dessus», souligne-t-il.

«LAMINE DIACK A DES ARGUMENTS»

«Nous continuons à prier pour que le président Diack sorte indemne de cette affaire. Il faut le reconnaître, une affaire compliquée.

Mais nous pensons que Lamine Diack a des arguments que nous n'avons pas. Il aura l'appui d'avocats internationaux qui sont costauds, versés sur ces questions et qui pourront s'occuper de sa défense», se convainct-il.

«Il ne nous reste qu'à prier et nous continuons de prier pour que Lamine Diack puisse connaitre une fin heureuse de cette affaire qui a polarisé l'attention des Sénégalais. Ils se sont mobilisés et manifestés leur solidarité dans cette épreuve particulièrement difficile», ajoute Majib Séne.

Il n'en reconnait pas moins la complexité de cette affaire qui, on le rappelle, touche en plus de Lamine Diack, Pape Massata Diack, ex-conseiller marketing de l'IAAF.

«Nous suivons cette affaire depuis trois ans. Nous avons monté un collectif pour défendre Lamine Diack. Ce qui est compliqué est que personne ne connait le contenu du dossier.

Nous l'ignorons et on ne fait que des spéculations et des bribes d'informations que nous recevons», relève-t-il. «Il faut dire que ce n'est plus Lamine Diack seul. Le dirigeant de la Russie qui n'était pas entendu va être traduit en justice.

Je suis sûr et convaincu que le président de la fédération russe ne viendra pas. S'il vient en France, il risque d'être condamné», précise-t-il. Majib Séne ne manque par ailleurs pas de saluer geste du chef de l'Etat sénégalais qui a rencontré le président Diack à Paris.

«Tout compte fait Lamine Diack a été reçu par le Chef de l'Etat Macky Sall. Ce que le collectif avait souhaité depuis longtemps.

C'est la raison pour laquelle nous avions envoyé des correspondances au président Macky Sall pour lui demander que l'Etat se manifeste un peu plus dans cette affaire de Lamine Diack» , rappelle t-il.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.