Cote d'Ivoire: Journée mondiale de la biodiversité - Pr Joseph Séka Séka prône la gestion durable des ressources biologiques

Le ministre de l'Environnement et du Développement durable a lu la déclaration du gouvernement à l'occasion de la Journée internationale de la biodiversité.

La Côte d'Ivoire, à l'instar des nations du monde, célèbre, ce mercredi 22 mai, la Journée internationale de la biodiversité. Autour du thème « Notre biodiversité, notre nourriture, notre santé ».

Le ministre de l'Environnement et du Développement durable, Pr Joseph Séka Séka, a livré, hier, à son cabinet, à la Riviera Bonoumin, le message du gouvernement. « La biodiversité est indispensable à la fourniture de nombreux services écosystémiques vitaux.

Elle concourt, en outre, au renforcement de la résilience des systèmes de production et des moyens d'existence face aux chocs et aux crises, en particulier ceux dus aux effets du changement climatique », a-t-il déclaré.

L'émissaire du gouvernement ajoute que les ressources génétiques pour l'alimentation et l'agriculture ont non seulement une importance capitale, mais surtout constituent un potentiel formidable pour la sécurité alimentaire.

Cependant, selon le ministre en charge de l'Environnement, malgré les efforts soutenus ces 20 dernières années, la perte de la biodiversité dans le monde se poursuit principalement à travers la destruction des habitats naturels, la surexploitation des ressources naturelles, le développement et l'expansion des plantes et animaux exotiques.

« Il existe 8800 races animales exploitées pour l'alimentation humaine dont 7% ont disparu et 17% sont menacées d'extinction », a-t-il soutenu.

Face à cette situation, le Pr Joseph Séka Séka appelle les Ivoiriens à la sauvegarde de la biodiversité. « Il est de notre intérêt de la protéger.

Car les produits de la nature sont à la base d'activités aussi diverses que l'agriculture, l'horticulture, le traitement des ordures. La réduction de la biodiversité menace notre approvisionnement en nourriture, la possibilité de profiter de nos loisirs », a prévenu le ministre.

Pour le représentant du gouvernement, des actions urgentes et décisives sont nécessaires pour la préservation des espèces et des écosystèmes, en vue de la gestion durable des ressources biologiques.

D'où l'invite faite à chaque Ivoirien à une prise de conscience pour ne pas mettre en péril les ressources naturelles.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.