Ile Maurice: Sinistrés rodriguais pas indemnisés - Von-Mally dit avoir des «preuves concrètes»

Il persiste et signe, affirmant détenir des «preuves concrètes». La plupart des sinistrés des cyclones Gelena et Johanina, à Rodrigues, n'ont pas été indemnisées, clame Nicolas Von-Mally. Le leader du Mouvement rodriguais (MR) était face à la presse hier, lundi 21 mai.

Le gouvernement central avait déboursé Rs 35 millions au Chief Commissioner's Relief Fund suivant la dévastation causée par ces cyclones. Or, dit Nicolas Von-Mally, «il y a des personnes dont les maisons ont été complètement endommagées, d'autres qui ont perdu du bétail et autres, qui attendent toujours». Contrairement, insiste-t-il, aux affirmations du commissaire de la sécurité sociales à l'Assemblée régionale.

Le leader du MR fustige, dans la foulée, que les questions des membres de son parti à l'Assemblée régionale soient restées sans réponse. «Le chef commissaire n'a pas voulu nous répondre. Des Rs 35 millions, combien a été dépensé, combien en reste-t-il, qu'a-t-on fait avec ?» Nicolas Von-Mally souligne avoir demandé que soit remise une liste des personnes qui ont été indemnisées, leur nombre et combien d'argent elles ont reçu. «En vain», lâche-t-il, déplorant le manque de transparence dont fait preuve le gouvernement de Serge Clair.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.