Cameroun: Electricité - Ces délestages redevenus courants...

Douala enregistre à nouveau des coupures régulières d'énergie électrique, qui ne vont pas sans désagréments.

« Je me relaxais chez moi dimanche vers 14h30. J'attendais les multiplexes des championnats européens de football rendus à leurs dernières journées. Subitement le ciel a noirci, il y a eu un vent violent et ce que je redoutais s'est produit : une coupure de courant ! Nous sommes restés sans énergie jusqu'à 22h30 ».

Ce témoignage de Bruno H., cadre dans une entreprise de la place, illustre le quotidien de beaucoup à Douala, ville soumise à des délestages récurrents. Le phénomène se produit au quotidien. « C'est devenu presque systématique. On coupe la lumière tous les après-midi », témoigne une vendeuse de vivres du marché de Bonamoussadi.

La météo, capricieuse depuis quelques semaines, semble avoir aggravé la situation. La moindre menace de pluie, le moindre coup de vent et le courant peut partir... « Tout comme ces distributeurs d'images tv, Eneo est devenu un indicateur de pluie. Quand il y a délestage, c'est qu'il y a la pluie », affirme, Corine, cadre commerciale. Bonanjo, quartier essentiellement administratif, n'est pas à l'abri de ces désagréments. « Parfois les coupures interviennent juste au moment où nous voulons envoyer nos éléments à la rédaction centrale », fait remarquer un journaliste d'une chaine privée de télévision.

La situation qui ne va pas sans conséquences. « Ces coupures d'énergie endommagent les appareils à la maison. Sans compter les programmes télé que vous ratez... », se lamente Bruno. Cela dit, les populations ont développé quelques habitudes : l'acquisition de lampes solaires, l'extinction des appareils dès l'annonce d'un orage, font partie des mesures prises au quotidien.

Cette résurgence des délestages survient au moment où Eneo a engagé un projet d'amélioration qualitative et quantitative de l'offre d'énergie électrique à travers le remplacement des poteaux en bois par ceux en béton.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.