22 Mai 2019

Angola: Le Président de la République s'entretient avec les entités de la société civile

Malanje — Le Président de la République, João Lourenço, a écouté, mardi, les préoccupations des chefs religieux, des autorités traditionnelles et des représentants de la chambre de commerce de Malange, centrées sur le manque d'emplois pour les jeunes.

Au cours des audiences séparées, João Lourenço s'est entretenu avec le roi de Ndongo, Buba Nvula Dala, l'archevêque de Malanje, Mgr Benedito Roberto, l'évêque de l'Eglise méthodiste unie, José Kipungo et le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Malanje, Domingos Jorge.

Le souverain du royaume de Ndongo a dit avoir présenté au Président les problèmes du chômage, surtout chez les jeunes et la réhabilitation des routes menant aux zones rurales.

Pour sa part, l'archevêque de Malanje a exposé la nécessité de la reconstruction des infrastructures catholiques, en particulier les internats, les missions, ainsi que la construction de centres d'arts et métiers de l'église catholique pour réduire le chômage au sein de jeunes.

L'évêque de l'Eglise méthodiste unie, José Kipungo, a admis qu'il a reçu des garanties du Chef de l'Etat quant à la réhabilitation des infrastructures de Quéssua.

Angola

PR limoge et nomme des ambassadeurs

Le Président de la République d'Angola, João Lourenço, a limogé lundi les… Plus »

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.