Sénégal: Cérémonie de clôture du PAEM, jeudi

Dakar — Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Malick Sall et la ministre de la femme, du genre et de la protection de l'enfance, Ndèye Saly Diop Dieng, co-président jeudi la cérémonie de clôture du projet d'appui à l'éradication de la mendicité et maltraitance des enfants au Sénégal (PAEM).

Prévue à partir de 16 heures, la rencontre se tient au bureau régional pour l'Afrique de l'ouest du Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HCDH), situé sur la route du Méridien président, indique un communiqué transmis à l'APS.

Ledit projet a été initié en juillet 2017 par le HCDH, en partenariat avec le gouvernement du Sénégal et la coopération italienne.

Le texte ajoute que la mise en œuvre du PAEM s'est inscrite dans le cadre de la contribution des partenaires techniques et financiers apportée à la volonté exprimée par l'Etat du Sénégal à éradiquer toutes formes de maltraitances et d'exploitations que subissent les enfants.

Selon la même source, le PAEM a été une opportunité pour apporter des réponses décisives dans la lutte contre la mendicité forcée et la maltraitance des enfants.

Il a contribué au renforcement du dispositif juridique de protection de l'enfance, l'amélioration de la base de connaissance sur les questions liées à la lutte contre la mendicité et maltraitance des enfants.

Le projet a aussi permis la promotion de l'accès aux offres services de prises en charge des enfants victimes d'exploitation par la mendicité forcée et la maltraitance.

La manifestation permettra de partager les résultats obtenus à travers la mise en œuvre du PAEM et d'échanger sur les défis et perspectives à engager dans le processus de protection des enfants victimes de maltraitance et de mendicité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.