Angola: Les professionnels défendent le signal des médias dans tous les pays

Luanda — Les professionnels des médias ont défendu mercredi à Luanda l'extension du signal de la radio, de la télévision et d'autres organes de communication et d'information aux régions les plus reculées du pays.

Selon les professionnels ayant participé à un débat et une réflexion en référence à la Journée mondiale de la société de l'information, pour garantir une identité, il est fondamental que la société ait accès à une information diversifiée et de qualité.

D'après le journaliste Reginaldo Silva, il existe des zones d'ombre dans le pays sans accès à la radio, à la télévision et à d'autres moyens de communication, constituant donc un défi d'étendre le signal à tous les coins d'Angola.

Le nombre de médias est limité, ce qui rend difficile l'accès à l'information, car le système public est toujours dominant au niveau national.

Reginaldo Silva a reconnu qu'il y avait eu des progrès du point de vue de l'information et de la technologie, notant que l'Internet était venu créer un nouveau monde qui était autrefois considéré comme une utopie.

"L'Internet est aujourd'hui un village mondial où tout le monde peut communiquer", a-t-il déclaré.

À son tour, le directeur national des télécommunications, Pedro de Carvalho, a fait valoir que la société d'information avait encore beaucoup à faire et que la responsabilité n'incombait pas seulement à l'Exécutif, mais également à toutes les sociétés.

Pedro de Carvalho a affirmé qu'aujourd'hui, le pays comptait 14 millions d'abonnés aux services mobiles, contre 30 000 enregistrés en 2001.

De son côté, le responsable de la presse et de l'information de l'UE en Angola, Pablo Mazarrasa, a jugé fondamental de renforcer le rôle des médias et de leurs professionnels, notamment les journalistes, dans le respect, la protection et la garantie des droits de l'homme.

La Journée mondiale de la société de l'information a été instituée le 17 mai par résolution de l'Assemblée générale des Nations Unies afin d'attirer l'attention sur les changements sociétaux induits par Internet et les nouvelles technologies.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.