Congo-Kinshasa: Santé publique - Lancement d'une campagne de sensibilisation à l'épidémie du chikungunya

L'opération initiée à Kinshasa par Caritas Congo, une structure de l'Eglise catholique, vise à inculquer à la population des bonnes pratiques pour se protéger contre la maladie invalidante.

D'une durée d'un mois, la campagne de sensibilisation permettra aux communautés d'avoir des informations nécessaires en vue de respecter les règles élémentaires d'hygiène et d'assainissement pour se protéger contre l'épidémie du chikungunya.

Caritas Congo recommande, à titre individuel, le port des vêtements qui couvrent tout le corps et l'application des crèmes répulsives. Sur le plan communautaire, il est recommandé la fermeture permanente des portes et fenêtres des maisons, l'usage régulier d'insecticide et de la moustiquaire imprégnée d'insecticide. Caritas Congo insiste, par ailleurs, sur la nécessité de bien assainir les milieux de vie, de réduire les activités extérieures au moment de la journée où les moustiques sont les plus actifs et de bien couvrir les réserves d'eau dans les ménages.

Maladie virale transmise à l'homme par les piqûres de moustiques femelles infectés, à savoir Aedes aegypti et Aedes albopictus, le chikungunya se manifeste par plusieurs symptômes dont l'apparition brutale de fièvre, des maux de tête,

des douleurs musculaires et articulaires importantes concernant essentiellement les extrémités (poignets, chevilles, doigts) et moins souvent les genoux, les épaules ou les hanches. Il y a aussi une éruption cutanée au niveau du tronc et des membres à type de taches rouges ou de bouton légèrement en relief. Des saignements au niveau des gencives ou du nez peuvent également s'observer, un gonflement de certains ganglions et une conjonctivite (inflammation au niveau des yeux). Rappelons qu'il n'existe pas de traitement spécifique pour guérir la maladie. Le traitement est symptomatique. Il a essentiellement pour but d'atténuer les symptômes, notamment l'arthralgie, au moyen d'antipyrétiques, d'analgésiques et d'un apport optimal de liquides.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.