Congo-Brazzaville: Visite - Alun Thomas sur les traces de Pierre Savorgnan de Brazza

En poste actuellement au Congo, le représentant du Fonds monétaire international (FMI) a visité, la semaine dernière, le Mémorial Pierre-Savorgnan-de Brazza, afin de s'imprégner d'une page mémorable de l'histoire du pays.

Alun Thomas se veut sur les traces de Pierre Savorgnan de Brazza et a voulu s'imprégner non seulement de l'histoire du Congo, mais aussi de l'histoire d'un peuple dont les vestiges rappellent, à chaque visiteur du mémorial, l'immense œuvre de l'explorateur franco-italien. Un moment plein d'ambiance qu'il a vécu, grâce au monument érigé par le président de la République, Denis Sassou N'Guesso, et qu'il a inauguré le 3 octobre 2006. C'est un acte salutaire d'après le représentant du FMI au Congo.

« Nous avons regardé ce matin toute l'histoire de la venue de Pierre Savorgnan de Brazza dans ce pays. D'après l'histoire que nous avons apprise ici, Pierre Savorgnan de Brazza était considéré comme le père des esclaves. Il était un homme du monde. L'acte posé par le président de la République est salutaire », a-t-il déclaré.

Alun Thomas a également félicité la directrice générale du mémorial, Belinda Ayessa, pour la pierre qu'elle apporte quotidiennement à cet édifice. « L'action que mène Bélinda Ayessa montre sa volonté de garder l'histoire de cette personne très importante. Je suis très content d'être ici aujourd'hui pour apprendre cette histoire et garder les leçons de celle-ci », a-t-il aconclu.

Pour le représentant du FMI au Congo qui était à sa première visite au mémorial, cette institution culturelle est l'expression de la multitude de plaisir.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.