Burkina Faso: 1re édition des journées des semences améliorées - Les acteurs satisfaits

Le ministre de l'Agriculture, des Aménagements hydroagricoles (milieu), Salifou Ouédraogo, a exhorté les acteurs de l'UNPSB à plus de solidarité pour la pérennisation des J-PROSAC.

Les Journées promotionnelles de semences améliorées certifiées (J-PROSAC) de l'Union nationale des producteurs semenciers (l'UNPSB) se sont refermées le samedi 18 mai 2019, à Ouagadougou.

Ouverte, le 16 mai 2019, à la Maison du peuple à Ouagadougou, la 1re édition des Journées promotionnelles des semences améliorées certifiées (J-PROSAC) a officiellement refermé ses portes, dans la soirée du samedi 18 mai 2019 à Ouagadougou, en présence du ministre de l'Agriculture et des Aménagements hydroagricoles, Salifou Ouédraogo.

Selon le président de l'Union nationale des producteurs semenciers (l'UNPSB), Inoussa Ouédraogo, les J-PROSAC constituent une occasion pour les acteurs de ce domaine, de mener des débats fructueux autour de différentes thématiques liées à la filière.

Pour cette édition dont le thème a porté sur : «Stratégie et rôle des acteurs semenciers pour la promotion et l'utilisation efficiente des semences en vue d'une sécurité alimentaire au Burkina Faso», le président de l'UNPSB a traduit sa satisfaction au regard de la richesse des échanges.

Il a rappelé que les conférences-débats et des expositions-ventes de produits semenciers certifiés ont été les principales activités des J-PROSAC 2019. Inoussa Ouédraogo a indiqué que ces journées ont également donné l'occasion aux acteurs de l'agriculture, de réfléchir à la problématique de l'écoulement et de la planification des semences améliorées et certifiées, à laquelle sont confrontés depuis belle lurette les producteurs burkinabè.

«Pour une 1re édition, notre satisfaction est grande. Et j'ose espérer que nos conclusions vont contribuer à une utilisation efficiente des semences améliorées, pour les saisons à venir.

Que 50% de notre production soit commercialisé, aux prochaines J-PROSAC», a lancé le président Inoussa Ouédraogo. Une belle initiative selon le ministre

Les acteurs de la filière se sont donné rendez-vous pour la 2e édition des J-PROSAC.

Le ministre en charge de l'agriculture et des aménagements hydroagricoles, Salifou Ouédraogo, a salué l'engagement des producteurs semenciers pour avoir su adhérer à l'initiative.

«Ces J-PROSAC se tiennent à l'orée de la campagne agricole de la saison humide dont le lancement est prévu le 25 mai 2019 à Tiéfora, dans la région des Cascades.

Je ne doute point de l'impact de ces journées dans la sensibilisation des producteurs, à l'utilisation des semences de qualité pour l'accroissement de la productivité agricole. C'est pourquoi, je vous exhorte à rester unis autour de cette faîtière pour un développement durable du secteur», a-t-il encouragé.

Il a, à cet effet, laissé entendre que le gouvernement, pour la campagne 2019, met à la disposition des producteurs burkinabè, environ 400 000 tonnes de semences améliorées essentiellement fournies par les membres de l'UNPSB.

Le ministre a également annoncé que l'Union a offert des semences d'une valeur de deux millions FCFA au ministère de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l'Action humanitaire, pour les déplacés des crises et conflits intercommunautaires et ceux liés au terrorisme, en signe de compassion à leur douleur, a indiqué le patron du département en charge de l'agriculture burkinabè.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.