22 Mai 2019

Burkina Faso: Secteur de l'Education - Retour à la normale ce 23 mai

Les responsables de la CNSE ont demandé aux enseignants de reprendre toutes les activités pédagogiques.

La Coordination nationale des syndicats de l'éducation nationale (CNSE) a, dans une circulaire, invité ses membres à lever leur mot d'ordre de grève.

Les syndicats de l'éducation ont enfin trouvé un accord avec le gouvernement. Dans une circulaire en date du 22 mai 2019, on peut lire : «Camarades, à l'appel de la CNSE, vous vous êtes mobilisés fortement autour du mot d'ordre lancé le 26 avril 2019 en vue de contraindre le gouvernement à prendre des mesures pour une application effective et correcte du protocole d'accord de janvier 2018».

Cette circulaire signée par le coordonnateur de la Coordination nationale des syndicats de l'éducation nationale (CNSE), Bonaventure Belem, rappelle que leurs actions de lutte ont permis, la mise en place de commissions de correction des indemnités de logement et spécifiques avec des résultats appréciables pour la fin du mois de mai 2019, une opération de traitement, de constatation financière de la bonification d'échelon et partant des avancements de 2017 ayant donné des niveaux de correction en nette évolution pour la fin de mai 2019, la finalisation de la rédaction du statut valorisant, la définition d'un contenu du trousseau pédagogique, la communication d'éléments dans l'avancée sur le dossier des personnels des ex-garderies populaires, etc.

Après analyse des dispositions prises sur ces questions, la coordination a décidé de la levée du mot d'ordre dans tous ses aspects pour compter du jeudi 23 mai 2019 à 00 heure. Elle invite par conséquent les coordinations régionales et les militants à prendre les dispositions pour une reprise effective de l'ensemble des activités pédagogiques et administratives sur toute l'étendue du territoire national. Les militants de la région du Centre, sont eux, conviés à une assemblée générale le vendredi 24 mai 2019. La décision de levée de ce mot d'ordre sonne comme la fin d'un long «bras de fer» entre le gouvernement et les syndicats de l'éducation.

Burkina Faso

La FIJ appelle au retrait de la réforme du Code pénal

L'Assemblée nationale du Burkina Faso a adopté le 21 juin une réforme du Code pénal qui… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.