22 Mai 2019

Burkina Faso: Futur hôpital de Bobo à Kua - « C'est le meilleur site et nous veillerons au respect de l'environnement »

Le déclassement d'une portion de la forêt de Kua pour l'érection de l'hôpital de référence gracieusement offert par les Chinois a suscité un tollé. Sur les réseaux sociaux que dans les médias chacun y allait de son commentaire.

Des critiques jugées illogiques par le responsable de la communication de l'ambassade au Burkina Faso. « La protection de l'environnement est notre priorité.

La Chine n'a aucune raison à endommager l'environnement », dixit Wang Bowei lors de la conférence de presse qu'il a animé le mercredi 22 mai 2019 au sein de l'ambassade à Ouagadougou.

Il a indiqué à cette même occasion que le site de Kua reste le choix idéal car proche de la route nationale numéro 1 donc facile d'accès et proche de Bobo-Dioulasso dont le centre est situé à quelques 8 km.

« -Les Chinois ne souhaitent pas s'engager dans la polémique suscitée par le choix du site du prochain hôpital de 500 lits que le Burkina leur a demandé et gracieusement obtenu ;

- Ce choix n'a jamais été unilatéral, car il s'est fait au terme d'un processus participatif auquel ont pris part l'Etat burkinabè avec ses services techniques, ainsi que les délégations chinoises ;

- Dans tous les cas, la Chine a intégré la dimension environnementale à travers la reforestation, la réalisation des infrastructures de traitement des eaux usées et de filtrage de l'air en suivant des standards internationaux ;

- Pour l'instant c'est le site idéal pour la réalisation de cette infrastructure de 70 milliards de nos francs et ce en matière de proximité et d'accessibilité. »

Ce sont les points saillants du point de presse animé par le chargé de communication de l'ambassade de la République populaire de Chine au Burkina, Wang Bowei, qui avait à ses côtés le troisième Secrétaire, Jeremy Lee.

Le communicant de l'ambassade chinoise au Burkina a expliqué les raisons qui ont milité pour le choix du site de Kua pour le projet.

« Il y a eu trois missions d'experts chinois qui ont travaillé en collaboration avec les autorités burkinabè. Après d'amples consultations le choix s'est fait de façon participative », a-t-il précisé avant de détailler les facteurs qui ont pesé sur la balance pour que le site Kua soit retenu.

Ce sont sa proximité avec Bobo-Dioulasso, son accès facile parce que proche de la route nationale N°1. « C'est le site le plus idéal parmi les trois autres qui ont été retenus », a-t-il insisté.

Malgré tout, les partenaires chinois ne ferment pas la porte à d'autres propositions. Pour lui, il appartient aux autorités d'en décider. Le seul regret qu'ils éprouvent c'est que le processus reprend à zéro.

« Nous respectons le choix du gouvernement burkinabè. S'il nous saisissait pour le choix d'un autre site nous sommes ouverts. Mais ça sera dommage. C'est un an d'étude et cela va retarder la réalisation du projet », a-t-il regretté.

Pour la gouverne de tous ceux qui protestent contre ce choix il a ajouté que la protection de l'environnement est leur première préoccupation et la construction de cet hôpital de référence de Bobo sera faite dans les standards internationaux.

« Même si la délégation ne savait pas que c'était une forêt classée elle a fait le constat que là où sera implanté l'hôpital il y a peu d'arbres et a proposé un plan de reforestation », a rapporté Wang.

Le projet du nouvel hôpital de Bobo-Dioulasso est un don du gouvernement et du peuple chinois au Burkina Faso sans contrepartie et sans autres conditions.

D'une capacité de 500 lits avec des équipements de dernière génération il va coûter 70 milliards de francs CFA. Ce projet historique a pour objectif de couvrir plusieurs régions.

« Nous attachons beaucoup d'attention à ce projet. Nous avons accéléré le processus de sa construction qui pourra durer trois ans avec possibilité de démarrer cette année », a précisé le communicateur chinois.

Pour le troixième Secrétaire de l'ambassade, Jeremy Lee, la Chine a réalisé 32 000 hôpitaux de plus de 1000 lits avec des plans environnementaux rigoureusement respectés.

Burkina Faso

Women Deliver 2019 - Chacun est invité à mettre son pouvoir au profit de l'égalité des sexes

La conférence internationale Women Deliver tenue sur le thème « Pouvoir, progrès changement… Plus »

Copyright © 2019 L'Observateur Paalga. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.