Cote d'Ivoire: Affaire riz avarié - Le gouvernement va faire appel contre la décision de contre-expertise

Le gouvernement ivoirien a annoncé mercredi "une procédure d'appel" après que le tribunal du commerce d'Abidjan a ordonné la suspension de l'opération de destruction du riz d'origine birman déclaré impropre à la consommation et autorisé une contre-expertise, suite à une saisine de OLAM, la société exportatrice.

"Le Conseil a instruit le ministre chargé du Commerce, le ministre de la Justice et l'ensemble des ministres concernés à l'effet d'engager une procédure d'appel contre cette décision", a annoncé le porte-parole du gouvernement Sidi Toure, face à la presse, a l'issue d'une réunion du conseil des ministres.

Le 09 mai, suite à une assignation de l'Etat de Côte d'Ivoire par OLAM, le tribunal du commerce d'Abidjan a ordonné la suspension de l'opération de destruction et désigné un nouveau cabinet d'expertise afin de déterminer à nouveau si la cargaison de riz est effectivement impropre à la consommation humaine.

Le 30 mars il a été procédé à la saisie et à la mise sous scellé de la cargaison. Démarré le 16 avril, le bilan partiel de l'opération de destruction "au 15 mai est de 11.293 tonnes métriques de riz détruites, soit 62,3% du stock initial".

Selon le porte-parole du gouvernement, cette décision d'appel a été prise "compte tenu du caractère sensible de cette affaire qui fait peser des menaces graves sur l'ordre public".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.