Angola: Les espèces végétales de la forêt de Maiombe seront protégées

Cabinda — La Chevron, l'Université 11 de Novembro, l'Institut de développement forestier (IDF) et l?Institut National de Gestion de l'environnement (INGA) ont signé mardi à Cabinda, un mémorandum d'entente, visant à préserver et protéger les espèces végétales dans la forêt de Maiombe.

A l'occasion, le recteur de l'Université du 11 novembro , João Fernando Manuel, a souligné l'importance de la forêt de Maiombe dans le contexte environnemental, soulignant que préserver la biodiversité des forêts revenait à préserver la biodiversité marines océaniques , car la vie en dépend.

Pour sa part, Artur Custódio de la Chevron / Cabgoc croit que cette initiative contribuera à la gestion durable de la forêt de Maiombe grâce à un partenariat avec des institutions de l'État angolais, à de meilleures de recherche et à la sensibilisation environnementale.

Ainsi, les prémisses pour la gestion des ressources forestières de la province de Cabinda sont créées en vue de promouvoir le développement durable et la gestion du bois et des plantes conformément aux objectifs du Plan national de développement 2018-2022.

Quant au directeur régional de l'Institut de développement forestier, Simão Zau, il a décrit le document comme un ensemble d'engagements visant à développer d'importantes activités pour préserver les espèces végétales en premier lieu, la biodiversité et finalement la vie humaine elle-même.

Le représentant de l'INGA, Simone Rodrigues, a dit que le document servait de cadre à la mise en œuvre des actions convenues de préservation des espèces végétales et offrait aux étudiants de l'Institut supérieur des occasions d'approfondir leurs connaissances sur la variété des espèces végétales.

Le mémorandum signé mardi vise à préserver par des approches intégrées, couvrant la recherche scientifique, les campagnes de sensibilisation en matières environnementales et le reboisement.

La forêt de Maiombe est une région géographique de l'Afrique occidentale partagée par quatre pays, notamment l'Angola (Cabinda), le Gabon, la République du Congo Brazzaville et la RDC.

Ce patrimoine forestier en biodiversité compte dans la partie angolaise couvre une zones d'environ 220 mille hectares.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.