Congo-Brazzaville: Incivisme - Le bureau du HCR vandalisé à Monga

Dans un communiqué rendu public le 22 mai, l'agence onusienne condamne avec fermeté le pillage de ses locaux à Monga, dans la province du Bas-Uele.

Des individus non identifiés ont pillé le bureau du Haut Commissariat des Nations unies aux réfugiés (HCR) dans la localité de Monga ainsi que les installations de ses partenaires. Dans leur furie, ils ont emporté un nombre important d'articles ménagers destinés à être distribués aux réfugiés centrafricains et des personnes vulnérables congolaises. Selon un premier bilan, un policier a été blessé. Toutefois, le HCR remercie les autorités locales qui sont vite intervenues pour protéger quelques biens.

« Nous remercions les autorités locales pour leur intervention rapide », a dit Ann Encontre, représentante régionale du HCR qui fait remarquer, par ailleurs, que tout acte de violence contre les humanitaires a inévitablement des conséquences. « Si nous jugeons qu'il n'est pas possible de travailler dans certaines zones, les activités humanitaires pourront potentiellement être réduites, ce qui aura un impact négatif sur la situation des réfugiés, mais également sur la population locale dans les zones accueil », soutient-elle.

Suite à cette situation, le personnel du HCR a été relocalisé temporairement au sein d'un autre bureau. Selon les données de cette agence onusienne, la République démocratique du Congo a accueilli cent soixante-treize mille réfugiés centrafricains. Le HCR a cinq bureaux dans les zones d'accueil, qui se trouvent dans les provinces du Bas-Uele, Nord-Ubangi et Sud-Ubangi. Leur mission est la protection des réfugiés ainsi que le soutien envers les communautés hôtes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.