Congo-Brazzaville: Diversification économique - L'ambassadeur Vilio Hifindaka plaide pour une transformation locale des ressources minières

Le diplomate namibien au Congo a séjourné à Dolisie, chef-lieu du département du Niari, où il a échangé avec les opérateurs économiques locaux sur les opportunités de la chaîne de valeur de l'industrie minière.

La descente de l'ambassadeur de la Namibie, le major-général Vilio H. Hifindaka, s'inscrit dans le cadre de la coopération économique entre les deux pays. Le diplomate entend partager l'expérience de son pays en matière d'extraction et de transformation des produits miniers, ainsi que leur impact en termes de croissance, de création d'emplois, d'exportation...

Lors d'une rencontre avec les représentants de la Chambre de commerce, de l'industrie, de l'agriculture et des métiers du Niari, de la Bouenza et de la Lékoumou, le 20 mai, l'ambassadeur a évoqué la nécessité d'améliorer le climat des affaires pour permettre aux artisans et opérateurs économiques de pouvoir mieux exercer leurs activités.

Il a cité l'exemple de son pays, quatrième exportateur de minerais en Afrique, qui a pu réaliser d'importants chantiers grâce aux revenus de ses industries extractives. Ainsi, a-t-il dit, le Congo et la Namibie ont signé quatorze protocoles d'accord en vue de renforcer leur coopération et l'assistance mutuelle.

Outre le secteur des mines, les deux pays vont collaborer dans les domaines agro-pastoraux et la pêche par le biais de leurs chambres de commerce. La Namibie a une expérience poussée dans l'exportation de la viande de bœuf et de porc aux États-Unis, en Europe et à Cuba, y compris dans l'élevage de la faune protégée.

De quoi satisfaire Crépin Boungou, le secrétaire général de la Chambre de commerce, de l'industrie, de l'agriculture et des métiers du Niari, de la Bouenza et de la Lékoumou. Il a souhaité que le diplomate namibien joue le rôle de facilitateur auprès des opérateurs économiques de son pays pour qu'ils organisent une mission d'affaires dans les trois localités.

« Cette rencontre vient à point nommé pour la Chambre de commerce qui, dans le cadre de la mise en œuvre de son programme d'activité, cherche des partenaires fiables pour améliorer le climat des affaires. Cette maison des opérateurs économiques se trouve dans une zone dite le grenier de l'économie congolaise », a estimé Crépin Boungou, rapporte l'Agence congolaise d'information.

Sa structure va organiser sous peu un salon des produits du terroir afin d'attirer les projecteurs sur cette partie du pays. « Valorisation des produits du terroir en vue de conquérir les marchés internationaux », c'est le thème retenu par les initiateurs de l'événement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.