Sénégal: Berne a "un intérêt marqué à renforcer" ses échanges avec l'Afrique (Secrétaire d'Etat)

Dakar — La Suisse a un intérêt marqué à renforcer les échanges commerciaux et économiques avec l'Afrique, vu le grand potentiel du continent, a indiqué son Secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, Pascale Baeriswyl.

l'Éthiopie, la Côte d'Ivoire, le Rwanda et le Sénégal figurent parmi les dix pays du monde qui ont enregistré la croissance la plus rapide en 2018.

Mais ce potentiel ne peut être valorisé que si les conditions-cadres y sont favorables aux investisseurs étrangers. C'est à ce moment-là que les acteurs économiques suisses viendront investir massivement", a-t-elle déclaré dans un entretien au magazine "reflets Suisse Afrique".

Elle a ajouté qu'à cette fin, "la Suisse négocie des accords bilatéraux avec un grand nombre de pays africains pour renforcer les investissements et le commerce.

Cela passe par la conclusion d'accords de suppression de la double-imposition jusqu'à des accords concernant le transport aérien, utiles pour le commerce et le tourisme".

"Ces derniers permettent l'ouverture de vols directs entre les pays africains et la Suisse : par exemple, Kenya Airways inaugure son vol Nairobi-Genève à mi-juin cette année", a-t-elle souligné.

Parlant de la Journée de l'Afrique, évènement prévu le 25 mai pour marquer le 50e anniversaire de la création de l'organisation de l'unité africaine (OUA) devenue Union africaine (UA), le Secrétaire d'Etat a souligné que "le continent africain regorge de potentiels, offre une incroyable diversités de cultures et de sociétés, offre beaucoup d'opportunités, même s'il fait aussi face à des défis".

"Cet anniversaire nous rappelle l'importance de l'Union Africaine, de l'intégration africaine et de l'importance du multilatéralisme.

Dans le contexte actuel, le multilatéralisme est crucial pour tous les pays, car de nombreux défis de portée mondiale, tels que, par exemple, le changement climatique, ne peuvent être surmontés que de façon unie et à un niveau global", a-t-elle dit.

Le continent africain "a une grande importance pour la Suisse", selon la Secrétaire d'Etat, relevant que "les intérêts communs portent sur la promotion économique, la paix et la sécurité, le respect des droits de l'homme, les approches partenariales dans le domaine de la politique migratoire et la bonne gouvernance".

"La Suisse entretient des relations dynamiques et extrêmement diversifiées avec le continent. Nous avons multiplié les contacts au niveau politique (présidentiel, ministériel et à mon niveau) durant l'année sous revue, grâce à plusieurs visites officielles de part et d'autre. Dans certains pays, on fait appel à nous pour notre tradition de bons offices", a-t-elle dit.

"Dans d'autres, la présence de longue date de la coopération au développement est notre marque de fabrique. Et, par-dessus tout, nous poursuivons un agenda économique, vu l'énorme potentiel du continent", a-t-elle ajouté.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.