Sénégal: Procès des faux billets de banque - Thione Seck libre

Dakar — Le président de la deuxième chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance de Dakar, le juge Maguette Diop, a annulé, jeudi, la procédure pour détention de signes monétaires, tentative d'escroquerie, association de malfaiteurs et blanchiment d'argent enclenchée contre le chanteur-compositeur Thione Balago Seck, a appris l'APS.

Cette décision du juge entraîne la relaxe du lead vocal de l'orchestre "Ram Daan" qui avait fait 8 mois de prison avant de bénéficier, le 12 février 2016, d'une liberté provisoire.

Le juge Maguette Diop a estimé que "lors de l'enquête préliminaire, les enquêteurs de la Section de recherches de la gendarmerie n'avaient pas respecté le règlement numéro 05 de l'UEMOA du 25 septembre 2014, relativement aux nouvelles compétences de l'avocat, exigeant que les prévenus soient assistés d'un avocat", rapportent des médias sénégalais.

Le magistrat a aussi demandé la main levée d'Alaye Djité, co-accusé de Thione Seck, présentement en prison.

Le procureur avait, lors du procès, requis deux ans d'emprisonnement dont huit mois ferme contre Thione Balago Seck et 5 ans de prison ferme pour son co-accusé Alaye Djité.

Le chanteur qui qualifie l'annulation de la procédure d'une "victoire" laisse entendre toutefois que "le mal est déjà fait" et qu'il s'en souviendra durant toute sa vie.

"J'ai toujours dit que je n'ai jamais fabriqué de faux-billets, je ne sais pas comment on fait des faux-billets, je n'ai pas des faux-billets.

Je ne le ferai jamais. J'ai toujours dit que j'étais innocent. On m'a berné comme on a berné beaucoup de grands marabouts, d'anciens présidents de la République", soutient-il.

Thione Seck ajoute : "J'ai toujours dit qu'il y avait un complot contre moi. Et le temps étant le seul juge m'a donné raison.

Ils m'ont pris mes 85 millions FCFA. Ils ont sali mon nom. On m'a retenu pendant 8 mois pour rien. Et ces 8 mois ont bousillé ma santé. Ils m'ont fait du tort. Ils ont fait du tort à ma famille, à mon épouse et à mes enfants".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.