Algérie: Le ministre des Affaires religieuses pour un prêche qui "resserre les rangs"

Alger — Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi, a appelé jeudi à Alger les oulémas et imams à adopter un prêche "à même de resserrer les rangs", au service de la patrie et du citoyen, notamment auprès des jeunes.

Intervenant lors d'un séminaire scientifique, organisé en collaboration avec le Haut conseil islamique (HCI), ayant pour thème "Le conseil (an-naçiha) dans le prêche: Fondements de l'unité de la Oumma", le ministre a affirmé que les Oulémas et imams devaient adopter un prêche qui "resserre les rangs" et prodiguer des conseils (an-naçiha) qui soient au service de " la patrie et de la société".

Rappelant que "l'Algérie a, aujourd'hui, grand besoin de ses oulémas et imams pour qu'ils puissent aider leur pays et prodiguer des conseils à l'égard des jeunes qui doivent aussi être encadrés et orientés", M. Belmehdi estime que "le fait de prodiguer des conseils pourrait constituer un projet de société, en référence au Hadith du prophète (QSSL) " La religion, c'est le conseil".

Le ministre a, d'autre part, déploré "l'usage, à mauvais escient, du conseil per certaines personnes", précisant que le conseil va de pair avec la vertu, comme mentionné dans le Saint-Coran, a-t-il insisté.

A son tour, le président du Haut conseil islamique (HCI) Abou Abdallah Ghlamallah a rappelé les règles du conseil, comme mentionné dans la tradition du prophète (QSSSL), ajoutant que le rôle qui incombe aux oulémas du Droit musulman et aux imamas, est de prodiguer le conseil à même d'éclairer la société, appelant à cet égard, à ne pas sortir le conseil de son cadre, ni de son contexte.

De leur côté, des enseignants et chercheurs ont souligné que le conseil pouvait s'ériger en projet de société complémentaire et non, comme le pensent certains, sortir du cadre de la prédication, relevant qu'il reposait sur l'interaction effective entre individus.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.