Sénégal: Parc éolien de Taïba Ndiaye - Réception des premiers éléments des turbines

Ce jeudi, au Môle 4 du Port autonome de Dakar, s'est tenue la cérémonie de réception des premiers éléments des turbines destinées au Parc éolien de Taïba Ndiaye (« Petn »). C'était en présence, notamment, du ministre du Pétrole et des Énergies, des directeurs généraux de Senelec, du Pad, des ambassadeurs des Usa et du Royaume-Uni.

Lekela, l'entreprise de fourniture d'énergie renouvelable qui délivre des projets à grande échelle en Afrique, a réceptionné aujourd'hui une livraison historique de pièces de turbines éoliennes de Vestas au Port autonome de Dakar.

Ces pièces, transportées par voie routière, constituent les premières livraisons de matériels de production pour le Parc éolien de Taïba Ndiaye (Petn).

Cette étape importante pour le parc éolien de 158,7 MW représente une avancée significative dans le processus de construction qui a démarré en décembre 2018. La livraison a été marquée par une cérémonie organisée par le Port Autonome de Dakar et Lekela.

La cérémonie a vu la participation de Mouhamadou Makhtar Cissé, ministre du Pétrole et des Énergies, de Tulinabo S. Mushingi et de George Hodgson, respectivement ambassadeurs des Etats-Unis et du Royaume-Uni, de Pape Mademba Bitèye, directeur général de Senelec, le fournisseur public national d'énergie, d'Aboubacar Sadikh Béye, directeur général du Pad, d'une délégation de la Banque Mondiale, et de Massaer Cissé, directeur général de Lekela Sénégal.

Une fois construit, le parc éolien comprendra 46 éoliennes Vestas pouvant produire chacune 3,45 mégawatts. Elles s'appuieront sur une tour en acier tubulaire de 117 m et auront une longueur de lame de 61,7 m, ce qui donnera une grande surface balayée de 12 469 m2.

En plus de créer des centaines d'opportunités d'emplois durant les phases de construction, le Petn engagera un large programme socio-économique dans la zone afin de développer des moyens de subsistance durables pour la communauté locale.

Des projets visant à améliorer l'agriculture locale, à fournir des possibilités de formation professionnelle, à rénover ou à construire des infrastructures locales comptent parmi les principaux points de ce programme qui durera 20 ans et investira jusqu'à 20 millions de dollars sur la durée de vie du parc éolien.

« C'est un moment très important pour Lekela et pour le Petn. Le projet qui n'était qu'une idée il y a quelques années, est en train de devenir rapidement une réalité sous nos yeux. Dans peu de temps, le Petn fournira de l'électricité à plus de deux millions de personnes au Sénégal.

Déjà, des centaines d'emplois sont en train d'être créés dans la construction, et d'autres avantages résulteront de la création d'une infrastructure et de services pour les travailleurs dans le cadre d'un programme d'investissement social de 20 ans qui profitera grandement à la région. », a déclaré le directeur général de Lekela Sénégal, Massaer Cissé.

« Cette centrale est le fruit d'un partenariat fécond entre Senelec et Lekela. Il a été rendu possible grâce à l'Etat du Sénégal et à l'appui des autorités locales qui nous ont permis de lever toutes les contraintes liées à ce type de projet en facilitant notamment la mise à disposition du foncier et les garanties nécessaires. (... ) », a expliqué Pape Mademba Bitèye, directeur général de Senelec.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.