Congo-Kinshasa: Kasaï - La femme appelée à construire une société de la paix

Les femmes de la société civile, responsables des ONG et associations sans but lucratif, étaient en formation de deux jours, soit du 22 au 23 mai 2019, dans la salle des réunions de la Monusco/Tshikapa, en province du Kasaî.

Cet atelier axé sur la thématique femme médiatrice, a permis de faire l'état des lieux de la situation de la femme au Kasaï.

Pour Charlotte Ngung Biala Bunda, Gender Officiel de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation de la République démocratique du Congo (Monusco) au Kasaï, cette rencontre avec les femmes Kasaïennes consistait à les encourager de se faire démarquer dans des milieux où elles vivent pour apporter la paix et le développement durable dans la communauté.

De son côté, le Chef du Sous-bureau de la Monusco Kasaï, Efraym AGWE, a reconnu le rôle et l'apport de la femme pour la construction de la paix durable.

« Pour que cette paix soit durable, il faut que la femme du Kasaï joue le rôle important dans des familles parce que, c'est ce qui caractérise le pays », a-t-il martelé.

Par ailleurs, la Monusco Tshikapa s'est engagée à encourager, s'impliquer et à accompagner la femme du Kasaï dans le développement et la paix durable.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.