Afrique: Le Mondial 2022 se jouera finalement à 32 équipes et non à 48

La Fifa, qui envisageait de faire passer de 32 à 48 équipes le format du Mondial 2022 au Qatar en disputant des rencontres dans au moins un pays voisin, a annoncé ce mercredi qu'elle renonçait à son projet.

Coup d'arrêt pour Gianni Infantino: le président de la Fifa dont la première décision avait été de faire passer le Mondial-2026 à 48 équipes a échoué à faire adopter sa mesure dès le Mondial 2022 au Qatar, en raison notamment du blocus imposé par les pays voisins.

« La Fifa et le Qatar ont conjointement exploré toutes les possibilités pour accroître le nombre d'équipes de 32 à 48 en impliquant des pays voisins », explique le communiqué de la Fifa.

La Fifa et le Qatar ont « également étudié la possibilité pour le Qatar d'accueillir le tournoi à 48 équipes en abaissant notamment les exigences de la Fifa », ajoute l'instance.

Mais une analyse commune a conclu qu'en raison « de l'avancée des préparatifs, plus de temps était nécessaire et une décision ne pouvait être prise avant juin. Il a donc été décidé de ne pas aller plus loin dans cette option ».

Le Mondial 2022 au Qatar conserve son format original avec 32 équipes et « aucune proposition ne sera soumise au congrès de la Fifa le 5 juin à Paris », ajoute l'instance.

Lors de la promotion de la réforme, en 2017, la Fifa avait évoqué une répartition des 48 équipes en 16 groupes de trois lors de la phase de poules.

Chaque nation aurait dû jouer deux matchs - contre trois aujourd'hui - pour se qualifier en seizièmes de finale et non plus en huitièmes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.