Sénégal: Violences faites aux femmes - Le Réseau Siggil Jigeen interpelle l'Etat

Dakar — Le réseau Siggil Jigeen, une association de promotion de la femme, condamne les cas de violences faites aux femmes et demande à l'Etat de réagir.

Pour le réseau Siggil Jigeen, "cette longue liste suscitant l'indignation générale, interpelle naturellement l'Etat à y faire face et (... ) avec une attention particulière à accorder aux enfants, aux filles et aux femmes qui sont parmi les catégories vulnérables"

Le Réseau Siggil Jigeen "constate et condamne toutes ces violences faites à l'égard des femmes", lit-on dans un communiqué transmis à l'APS.

Selon cette association, "le contexte du Sénégal nous interpelle avec la liste des meurtres abominables notés tels l'assassinat de Binta Camara retrouvée morte à Tambacounda, de Coumba Yade à Thiès, de Mariama Sagna à Keur Massar ou encore le cas du corps nu en état de décomposition avancée d'une dame retrouvé près du marché de Ouakam".

Pour le réseau Siggil Jigeen, "cette longue liste suscitant l'indignation générale, interpelle naturellement l'Etat à y faire face et  avec une attention particulière à accorder aux enfants, aux filles et aux femmes qui sont parmi les catégories vulnérables".

Pour cela, il demande à l'Etat de prendre des "mesures drastiques" à savoir "le déploiement des moyens de l'Etat, la criminalisation du viol ou encore le renforcement des peines".

"Nous devons agir parce que la sécurité au Sénégal est elle-même dans l'insécurité", selon le réseau Siggil Jigeen.

"Coupeurs de route, voleurs, violeurs et autres agresseurs n'hésitent plus à tuer, souvent avec cruauté. Les cas sont si fréquents qu'ils deviennent banalisés. On ne s'émeut plus outre mesure de ces barbaries, éphémérides dans nos consciences", lit-on dans le communiqué.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.