23 Mai 2019

Congo-Brazzaville: Musique - Bertrand Bébert Etou met l'accent sur la relève

La musique congolaise a besoin d'un sang nouveau. Les artistes tels Roga-Roga, Saint Patrick Azan'o, Kevin Mbouandé, Edo Farrell et autres continuent de faire leur beau temps mais Bertrant Béberd Etou-Elion pense qu'il faut déjà envisager leur relève pour ne pas créer un vide après eux.

Bertrand Bébert Etou Elion est opérateur et entrepreneur culturel, propriétaire du label Bébert Etou Prod au Congo Brazzaville. En portant sur ses épaules le fardeau de donner un nouveau sang à la musique de son pays, il s'est engagé à présenter au public des jeunes talents. Il s'agit, entre autres, de Lionel Etou, Cégra Karl, Vaille Binite qui répondent aux attentes des amoureux de la bonne musique.

« Si nous parlons de la relève, c'est parce que personne ne peut arrêter le temps. Nous avons pensé que nous devons préparer la relève simplement parce que les leaders sur la place du Congo Brazzaville, à commencer par Roga-Roga, Kevin Mbouandé, Doudou Copa, Trésor Mvoula ne peuvent pas arrêter le temps. Ils vont bientôt tous atteindre 50 ans. Alors qu'en face, nous avons affaire à des jeunes leaders qui font concurrence à nos artistes qui ont 40 ans révolus », a indiqué Bertrand Bébert Etou-Elion.

Par cette initiative, l'entrepreneur culturel voudrait tirer sur la sonnette d'alarme. Il pense qu'il faut prévenir que guérir. En visionneur, il a pris ces jeunes par le bras par rapport à leur âge variant entre 20 et 40 ans.

« Roga-Roga a commencé à faire du succès quand il avait 16-17 ans. Ça veut dire que nos jeunes sont en retard. Donc, il faut stimuler la jeunesse, la pousser. On ne peut pas agir pour la jeunesse en écartant les jeunes. Il faut agir pour la jeunesse, avec la jeunesse et par la jeunesse », a-t-il précisé.

Cégra Karl a reçu le prix révélation Afrique centrale au Cameroun alors que Roga-Roga est un habitué des trophées. Il a connu son ascension au début des années 1990. Il était encore trop jeune. Aussi, insiste Etou-Elion, le soutien à la relève s'avère indispensable. A ce stade, l'apport de l'Etat, des sponsors et des sociétés privées est très fondamental.

S'agissant de Merlin Bouton, il a souligné que c'est un jeune qui est parrainé par son ami et frère Dicko Elonda. Il reconnaît le talent de cet artiste pour qui il a beaucoup d'estime.

La maison Bébert Etou Prod a un album en chantier avec Saint Patrick Azan'o intitulé "Cadeau". Cette oeuvre, dont les chansons passent régulièrement sur les chaînes de radio et de télévision, a déjà acquis l'admiration des Congolais et de sa diaspora.

«Saint Patrick Azan'o est pour nous une icône de la musique congolaise méconnue que nous voulons mettre à sa vraie place », a expliqué Etou-Elion.

Et de renchérir: « Cet album c'est pour le mettre à son niveau. On n'est donc pas pressé de le sortir. Le travail que nous faisons nous demande de le positionner par single. Il en avait déjà eu deux. Aujourd'hui du musicien marginalisé, il refait la Une. Il est dans l'actualité. Peu importe le temps que cela peut prendre. Nous travaillons pour que ça se chante mieux ».

Bertrand Bébert Etou Elion est arrivé dans le travail de management de musique après la guerre de 1997, plus précisément en 1998, avec l'orchestre Evénement Choc. Ce groupe va se disloquer pour créer Vaticania et Patrouille des stars. Il fera son choix sur Vaticania avec Saint Patrick Azan'o, Edo Farrel, Guy Roger et autres. Il deviendra le manager, secrétaire général et devait s'occuper de la communication, la chorégraphie ainsi que la conception des idéologies. Le 13 janvier 1998, Vaticania sortira l'album "Coup de marteau" dont le titre phare restera jusqu'à ce jour "Willy mon trésor" de Saint Patrick Azan'o.

Aujourd'hui, Etou-Elion a sa maison de production dénommée Bébert Etou Prod. Il est accompagné dans cette aventure par Biclouz, directeur artistique et réalisateur de clips. Hermann Loulemvoukila est manager en second. Il y a également des administrateurs et un comité de stratégies.

Congo-Brazzaville

Au pays, les épreuves du baccalauréat ont commencé

74 216 candidats de différentes séries, répartis dans près de 200 centres ont… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.