Congo-Brazzaville: Le président Sassou-Nguesso reçu par Vladimir Poutine

Visite au plus haut niveau de l'État en Russie, puisque le président congolais Denis Sassou-Nguesso, après s'être adressé à la Douma, le Parlement russe, a eu un entretien au Kremlin avec Vladimir Poutine.

C'est la principale annonce à l'issue de ce déplacement à Moscou de Denis Sassou-Nguesso: la Russie et le Congo-Brazzaville vont renforcer leur coopération militaire.

Des conseillers militaires seront envoyés par Moscou à Brazzaville pour assurer des missions de formation et de maintenance. Et de nouvelles ventes d'armes ont été évoquées par le ministère russe de la Défense.

À Moscou, Denis Sassou-Nguesso aura les honneurs de la Douma et du Kremlin un passage devant les parlementaires russes, puis un entretien en tête-à-tête avec Vladimir Poutine.

« Nos deux pays ont toujours eu des relations amicales », a déclaré le président russe qui s'est félicité de la croissance des relations économiques entre Moscou et Brazzaville. « Il y a un très fort potentiel dans les domaines de l'énergie et de l'agriculture », a ajouté Vladimir Poutine.

Denis Sassou-Nguesso de son côté n'a pas manqué de saluer le retour de la Russie sur le continent africain.

« La Russie a participé au combat pour la libération de l'Afrique », a-t-il déclaré dans un entretien à l'agence Tass. « Il est temps maintenant pour elle de participer au combat pour sa construction. »

Les deux hommes se retrouveront à l'automne prochain, non pas à Moscou, mais à Sotchi sur les bords de la mer Noire à l'occasion du sommet Russie-Afrique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.