23 Mai 2019

Sénégal: Alcool en sachets - Des "gens malintentionnés" reconditionnent des bouteilles vendues régulièrement (service du commerce de Thiès)

Thiès — Le chef du service régional du commerce dit ne pas avoir connaissance de l'existence d'une production industrielle de sachets d'alcool qui seraient vendus aux jeunes, évoquant plutôt des procédés de "gens malintentionnés" qui achètent des bouteilles d'alcool régulièrement vendues sur le marché, pour les reconditionner dans endroits tenus secrets.

Alioune Samb dit avoir eu vent de l'existence de ces sachets via les réseaux sociaux.

"Nos équipes ont fait le tour de la ville dans tous les établissements connus, et même dans les établissements qu'on appelle clandestins, nous avons été à l'usine de fabrication (d'alcool) de Thiès, on n'a pas (vu) une trace de sachet d'alcool", a-t-il dit.

Il s'adressait, jeudi, à la presse lors de l'incinération de produits alimentaires impropres à la consommation humaine.

"Quiconque peut nous montrer un sachet d'alcool à Thiès, nous sommes preneurs", a défié Alioune Samb, interpellé sur le débat sur la vente d'alcool en sachets, qui avait été largement relayée par plusieurs médias.

"Ce qu'il faut dire, c'est qu'il y a une mauvaise interprétation des choses. Parfois des gens malintentionnés achètent des bouteilles d'alcool régulièrement vendues sur le marché, les reconditionnent au niveau de certains endroits pour en faire des sachets destinés à des jeunes", a-t-il affirmé.

Il a précisé que ce procédé ne constitue "pas une production industrielle", mais qu'il relève plutôt d'opérations faites dans la clandestinité.

"C'est aux populations de s'éduquer et d'éviter que leurs enfants aillent dans certains endroits malsains pour acheter ces produits", a-t-il préconisé.

Jugeant "difficile" pour le service régional du commerce de se lancer dans une "course-poursuite ou de chercher des gens qui sont inconnus au fichier", il a ajouté : "Nous contrôlons les bars, hôtels, restaurants qui ont des autorisations de vente d'alcool".

"On ne peut pas aller plus loin que nos possibilités. On ne peut pas entrer dans les chambres, les maisons", a poursuivi le responsable régional du commerce, notant que ses agents saisissent les produits impropres à la consommation où qu'ils les trouvent.

Selon lui, "une commission régionale autorise la vente d'alcool dans chaque région, dans chaque département".

Sénégal

Le DG de l'ANAM rappelle l'importance des gens de mer

Ce 25 juin est célébré la Journée des gens de mer. A cette occasion, le directeur… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.