Congo-Kinshasa: Félix Tshisekedi ce vendredi en Afrique du Sud

Le Chef de l'Etat, Félix Antoine Tshisekedi, est attendu en Afrique du Sud ce vendredi 24 mai 2019, où il est invité à la cérémonie d'investiture de son homologue Cyril Ramaphoza, prévue ce samedi au stade de Pretoria.

Selon des sources proches de son cabinet, il a reçu une invitation personnelle de son homologue sud-africain, avec qui il devrait s'entretenir de la coopération bilatérale, avant son retour à Kinshasa.

Les observateurs notent que l'axe Kinshasa -Pretoria s'est renforcé depuis l'avènement au pouvoir du nouvel homme fort de l'Afrique du Sud, qui s'est positionné, dès sa prise de fonctions, comme un des hommes d'Etat africains foncièrement opposés à un troisième mandat de Joseph Kabila à la tête de la République Démocratique du Congo.

Il se présente ainsi comme un allié naturel de Félix Tshisekedi, symbole de la reconnaissance du grand Congo comme Etat de droit et future puissance économique, commerciale et industrielle du continent. Plusieurs Chefs d'Etat africains et d'autres continents devraient y marquer également leur présence.

On rappelle que Cyril Ramaphoza a été réélu à la présidence de la République sud-africaine par les députés de son parti, l'ANC (African National Congress), après sa victoire aux élections législatives du 8 mai 2019.

Bien que le parti au pouvoir depuis 1994, année de la fin du régime de l'apartheid, ait réalisé le plus mauvais score de son histoire, soit 57, 5 %, il est resté majoritaire à l'Assemblée Nationale avec 230 sièges sur 240.

Elu à la tête de l'Afrique du Sud par le même processus, en février 2018, en remplacement de Jacob Zuma, mêlé dans des dossiers de corruption, Cyril Ramaphoza se propose, comme mission principale, le nettoyage des écuries de l'ANC et de la République sud-africaine gangrenées par la corruption ainsi que la relance de l'économie nationale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.