24 Mai 2019

Congo-Kinshasa: 100 jours de Fatshi et vérité des urnes - La position de la Ligue des Femmes de l'UDPS

« Les 100 jours du Chef de l'Etat, Félix Antoine Tshisekedi, le prétendu accord, selon Fayulu, qui existerait entre le président Félix Tshisekedi et l'ex-président Kabila, l'accord de Genève, les injures proférées par Fayulu à l'endroit du chef de l'Etat en le traitant de PLACEBO, la vérité des urnes réclamée à tout bout de champ par Fayulu et son Lamuka et l'histoire du voleur qui crie au voleur » : il s'agit là de principaux points de la déclaration politique faite par la Ligue des Femmes de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS). Sa lecture était faite par Marie Josée Bianza, Secrétaire générale adjointe, le mardi 21 mai 2019.

En abordant le point relatif au programme de 100 jours du président de la République, cette organisation féminine fait la mise au point ci-après : «Certains médias se sont lancés, sans vergogne, avec des connotations subjectives et sentimentales, dans des analyses biaisées, intéressées, des 100 jours du chef de l'Etat, dans le but inavoué de ternir l'image de marque du président de la République auprès de la population.

Ainsi l'UDPS, à travers sa ligue des femmes, tient à informer l'opinion tant nationale qu'internationale que toutes les analyses portant sur les 100 jours du chef de l'Etat, qui ont fait la Une de certains médias, sont le fruit de l'imagination tordue de leurs auteurs, car ces analyses ne reposent sur aucun fondement objectif, ni sur aucune donnée documentée et mesurable, ni même sur un quelconque repéré ou référence probante... ».

Au sujet de l'accord qui existerait entre Tshisekedi et Kabila, la ligue des femmes déclare que « si un tel accord existait entre le Président Félix Tshisekedi et monsieur Kabila, ce sera alors une très bonne nouvelle pour le Congolais qui doit s'en réjouir car, dit-on, on reconnait l'arbre grâce à ces fruits.

Et, aujourd'hui, ses fruits de cet accord dont le peuple savoure les délices, méritent d'être énumérés.

Il s'agit notamment de la libération sans condition des prisonniers politiques et d'opinions qui devaient continuer à croupir en prison jusqu'à ce jour ; de l'octroi sans condition à Moise Katumbi, malgré son appartenance à Lamuka, d'un passeport biométrique ; de la suppression sans condition de tous les cachots de l'Agence Nationale de Renseignements sur ordre du chef de l'Etat ; de l'annonce par Félix Tshisekedi de son programme d'urgence de 100 jours suivi immédiatement d'un déblocage des sommes nécessaires pour sa réalisation ; de la décision prise par le président qui a ordonné qu'aucune somme d'argent ne peut sortir de la banque centrale ou du trésor public sans autorisation ; de la réouverture , grâce à l'avènement du président au sommet de l'Etat, de l'hôtel de l'épouse de Fayulu qui était scellé ; de la décision du président Félix qui a donné l'ordre, en tant que chef de l'Etat ayant les pleins pouvoirs, aux forces de l'ordre , de laisser libre tout Congolais qui veut manifester, marcher ou tenir des meetings sans recourir ni aux arrestations, ni aux gaz lacrymogènes et encore moins aux tirs à balles réelles ; de la décision du président qui a ordonné en tant que chef de l'Etat, la suspension des élections au Sankuru jusqu'à nouvel ordre ; etc.. ».

Pour le reste, la Ligue des Femmes de l'UDPS estime qu'il est important que, pour des raisons de transparence, d'honnêteté, de vérité et pour le respect à devoir au peuple congolais, « Fayulu doit à son tour exhiber et justifier devant le peuple congolais, qu'il est allé engager sans son consentement, leur accord secret de Genève, aux contours flous et diaboliques ».

Au sujet de la vérité des urnes, leur avis est qu'elle restera utopie et chimère « tant que Fayulu n'aura pas mis à la disposition de notre peuple tous les procès-verbaux authentiques, bureau de vote par bureau de vote, province par province, pour permettre à quiconque de calculer les voix obtenues par chaque candidat ».

Congo-Kinshasa

Le fonctionnement de la Céni une fois de plus sous le feu des critiques

En RDC, la Céni est depuis quelques jours en fin de mandat. Son vice-président est le seul à avoir… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Le Phare. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.