Sénégal: Les transferts, une solution au problème de la qualité de l'eau dans la vallée du Car-Car

Diourbel — Les transferts d'eau douce d'une zone de captage à une autre zone peuvent contribuer à résoudre le problème de la qualité de l'eau dans la vallée du Car-Car, dans la région de Diourbel, affirme l'ingénieur en génie civil Antoine Diockel Thiaw.

"Les transferts sont la solution durable. Il faut identifier les zones où il y a problème et chercher des zones de transfert où il y a une bonne eau", a indiqué M. Thiaw, consultant au groupe IDEV (évaluation indépendante du développement).

Il intervenait jeudi au cours d'un atelier de partage du plan de gestion des ressources en eau de la sous-unité de gestion et de planification (UGP) du Car-Car, qui a vu la participation des maires de Louga et de Diourbel.

Le Car-Car est une vallée fossile de 9435 km2, une zone qui appartient au bassin arachidier. Il est à cheval sur quatre régions (Louga, Diourbel, Thiès, Fatick).

Il compte 9 départements, 68 communes dont 11 à statut urbain pour l3.978 établissements humains, 106 quartiers, 2.543 villages et 1.329 hameaux.

Antoine Diockel Thiaw présentait les études d'élaboration du plan de gestion des ressources en eau de la sous-unité de gestion et de la planification du Car-Car.

Dans ce cadre, l'ingénieur a suggéré "des transferts d'eau sur des distances plus ou moins longues", soulignant que des zones de captage possible ont été identifiées à l'est de la vallée du Car-Car, mais seulement en ce qui concerne les eaux de surface.

Moctar Sall, chef de la division planification et système d'information à la Direction de la gestion de la planification des ressources en eau (DGPRE) du ministère de l'Eau et de l'Assainissement, confirme lui aussi que dans certaines zones, le transfert peut régler le problème de la qualité de l'eau.

"Au niveau du bassin arachidier, a-t-il souligné, il y a beaucoup d'efforts qui sont entrepris comme le Notto-Diosmone-Palmarin (NDP) qui est en train de résoudre pas mal de problème."

Au cours des débats, certains élus de Louga ont déploré le fait que leurs localités, bien que traversées par le projet KMS3 (destiné à Dakar), ne sont pas raccordées au réseau d'approvisionnement en eau potable.

M. Sall a promis de remonter cette information jusqu'aux autorités compétentes, pour que des solutions soient trouvées à leur préoccupation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.