Afrique: « Made in China » à destination d'Afrique - Pourquoi la quantité prime sur la qualité ?

analyse

Les produits fabriqués en Chine sont souvent décriés dans les pays africains. Au Congo, on entend souvent dire en lingala « biloko ya ba chinois ebikaka te », soit « les produits chinois ne durent pas longtemps ». Dans le jargon populaire, les Congolais emploient le mot « chinoiserie » pour qualifier un produit de mauvaise qualité.

La conception illustre bien la réputation du « made in China » auprès des consommateurs congolais, en particulier, et africains, en général. Selon eux, tous les produits en provenance de la Chine sont de mauvaise qualité. Pourtant, plusieurs marques de luxe à travers le monde fabriquent leurs produits phares dans ce pays.

Pour expliquer ce désamour vis-à-vis des produits chinois, l'argument le plus fréquemment avancé est leur faible coût. Tirera Sourakhata, un homme d'affaires africain d'origine sénégalaise, estime que « si l'on doit critiquer les produits chinois, l'on doit aussi critiquer les hommes d'affaires africains qui se préoccupent plus du gain que de la qualité ». Plus de profits, moins de qualité En chine. Si vous mégotez sur le prix, vous ne pouvez pas être exigeants sur la qualité.

Un industriel chinois est prêt à fabriquer tout ce que vous lui demandez à n'importe quel prix, il ne vous dira jamais non. Si vous le poussez à trop baisser son offre en pensant faire une bonne affaire, il saura toujours se débrouiller pour y retrouver son compte, le plus souvent en rognant sur la qualité, que ce soit en réduisant le coût des matières premières, de la main-d'œuvre ou de l'emballage...

« La Chine est le pays qui peut te donner toutes les qualités, la mauvaise, la moyenne, la bonne et la plus bonne. Ce qu'on récolte en Chine en termes de marchandises, c'est ce qu'on a payé en termes d'argent », explique Tirera Sourakhata.

En y regardant de plus près, l'on se rend compte que la qualité dépend du coût des matières utilisées pour la production et l'exigence de l'acheteur, qui est appelé à vérifier le contenu de sa marchandise avant la livraison. Il faut admettre que peu importe la nationalité du fabricant. Le résultat serait le même, puisque la production chinoise dans son ensemble ne peut pas être classée sous cette bannière, étant donné que les producteurs chinois prouvent au fil des années qu'ils sont capables de fabriquer des produits de qualité, lorsque les conditions sont réunies.

Dans les marchés chinois, l'on peut segmenter la production à destination des pays étrangers en deux séries : une pour l'export en Europe et aux Etats-Unis d'Amérique, où on envoie les meilleurs lots pour éviter les retours et les risques de procès; et une autre de loin la moins chère, pour l'Afrique. Les politiques commerciales, le niveau de vie et la mentalité des consommateurs font partie des éléments qui expliquent cette différence entre la qualité des produits fabriqués en Chine à destination de l'Europe, des Etats-Unis et de l'Afrique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.