Angola: "Presidential Golf Day" et le Forum du tourisme relèvent l'image de l'Angola

Luanda — Le Président de la République, João Lourenço, a déclaré jeudi à Luanda que le gouvernement angolais se félicitait de la tenue de "Presidential Golf Day" et du Forum mondial du tourisme, des événements internationaux qui aident à promouvoir l'image de l'Angola.

S'exprimant lors de l'ouverture du Forum mondial du tourisme (WTF, sigle en anglais), João Lourenço a dit que la promotion de l'image du pays, par le biais de ces deux événements internationaux que Luanda accueille, permettrait d'améliorer le climat d'affaires et de capter par la suite l'investissement direct étranger.

Il a estimé qu'il était important que les opérateurs touristiques, les grandes chaînes hôtelières et les leaders d'opinion internationaux soient en mesure de voir non seulement le potentiel touristique de l'Angola, mais aussi les contraintes actuelles et les énormes défis auxquels le pays est confronté.

"Ce n"est qu'avec cette perception «in situ» que nous pouvons prévoir et tracer, ensemble, une voie de progrès de l'industrie du tourisme et des loisirs pour l'Angola", a souligné le chef de l'Etat angolais devant un public composé de personnalités du monde, parmi lesquelles l'ancien président français, François Hollande.

João Lourenço a déclaré que les opportunités d'affaires dans le tourisme en Angola étaient dus au fait que celui-ci intégrait plusieurs secteurs et établissait une relation avec tous les organes productifs de l'économie.

Selon le chef de gouvernement, par sa nature multiforme et transversale, le tourisme englobe presque tous les organes de gestion du territoire et d'administration de l'Etat, à savoir l'Environnement, la Culture, l'Economie, les Travaux publics, l'Urbanisme, les Transports, la Sécurité et Santé, en font partie.

Il a ajouté que les différentes unités de production qui composaient l'industrie du tourisme devraient répondre aux besoins créés par celles-ci, ce qui signifie que le dynamisme du tourisme dépend d'une plus grande coopération entre les acteurs de la chaîne de production, de distribution et touristique.

Il a estimé important de promouvoir une plus grande interaction entre les fournisseurs de services d'hôtels de transport, et les voyagistes afin d'améliorer les liaisons terrestres, maritimes et aériennes, ainsi que de faciliter les procédures d'obtention de visas pour touristes, ce qui est déjà une réalité dans le pays.

João Lourenço a rappelé que le gouvernement angolais avait défini un nouveau cadre pour l'investissement direct étranger, qui comprend la nouvelle Loi sur l'investissement privé, la Loi sur la concurrence et le Régime d'Exemption et la Simplification des actes administratifs pour la délivrance de visas touristiques, entre autres mesures et actions déjà prises.

Le forum, qui se tient pour la deuxième fois en Afrique (le premier au Ghana), compte sur la présence du président de WTF, le Turc Bulut Bagci, et de l'ancien président français François Hollande.

Fondé en 2015, le WTF a déjà eu lieu en Turquie, au Royaume-Uni, au Qatar, aux États-Unis et aux Émirats arabes unis (Dubaï). Cet événement réunit des professionnels qui dirigent l'industrie du tourisme, organise des sommets internationaux et crée des ponts entre les différents pays du monde.

L'événement, qui rassemble environ 1 500 délégués, peut apporter des opportunités d'investissement dans les secteurs de la construction, des transports, de l'énergie, de l'eau et de l'agriculture et créer des emplois.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.