24 Mai 2019

Ile Maurice: Anil Gayan - «C'est un complot politique. Mes propos ont été pris hors-contexte»

Il s'agit d'un montage vidéo qui déforme ses propos. C'est ainsi que le ministre du Tourisme Anil Gayan s'explique face à une vidéo de 2016 qui fait le buzz sur les réseaux sociaux. Dans la vidéo, Anil Gayan déclare que «dans la communauté musulmane, il y a honour killing.Nou pa bizin sa kalité barbari la.»

Interrogé par l'express ce vendredi 24 mai, Anil Gayan soutient que cette vidéo fait partie d'un complot politique suivant la victoire de Maurice sur les Chagos.

«C'est un montage vidéo. Pourquoi ces propos font surface après trois ans. Mes propos ont été pris très hors-contexte.» Il précise que cette déclaration a été faite dans un débat sur le sexe, la religion et le rôle de la femme.

Shakeel Mohamed, qui a été expulsé du Parlement le mardi 21 mai à la suite d'une altercation avec Anil Gayan, a tenu à préciser qu'il ne faisait pas référence à cette vidéo lorsqu'il a parlé du Pakistan au Parlement. «Je ne connaissais même pas l'existence de cette vidéo.

Je faisais référence à ce qu'Anil Gayan a dit sur le Pakistan au Parlement. Selon moi, c'est un récidiviste qui a attaqué des pays amis à plusieurs reprises. Il l'a fait pour le Maroc et le Pakistan et cette vidéo vient soutenir mes propos», a-t-il déclaré.

Le chef de file du Parti travailliste au Parlement précise que, selon lui, le temps passé depuis qu'Anil Gayan a fait cette déclaration n'atténue aucunement la gravité de ses propos. «Même si trois ans se sont écoulés, c'est très grave ce qu'il a dit. Il était un ministre quand il a fait cette déclaration.»

Ile Maurice

Maurice récupère le Chagos Archipelago

Le nouveau venu de la famille d'Air Mauritius (MK) a foulé le sol mauricien ce vendredi 21 juin. Plus »

Copyright © 2019 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.